ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

Adages, devises, dictons, sentences, proverbes

Plus d'informations
#1932

Le jour est pére du labeur, la nuit est mére des pensées.
Proverbe Italien.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1950

Le jour est père du labeur, la nuit est mère des pensées.
Proverbe Italien.

N'y aurait-il pas un rapport avec la toile de Pénélope ?

« La nuit, à la lueur des torches, Pénélope défaisait ce travail du jour. “Sur cette immense toile, elle passait les jours. La nuit, elle venait aux torches la défaire.” La tisserande nous donne ici la clef de son art : “La nuit, dit-elle, je défais ce travail du jour”. Que désigne le jour ? Le temps dévorant toute sève et tarissant la vie. En nocturne chymie de Pénélope se découd le linceul fatal de l'Art enseveli, réanimant alors son soleil, et voilà l'attente d'un doux mari revenu en paix. La nuit, disent les cabalistes, est le secret du Seigneur. »

(E. d'Hooghvorst, Le Fil de Pénélope, Beya, Grez-Doiceau, 2009, p. 7)

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Lucie Yolle, Apolline, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1955

Bonjour cher Athanase Lynx
Je ne connais pas encore l' ouvrage dont vous faites référence, bien que celui ci soit une référence.
On me l' a récemment conseillé.

Je penserais a vous Athanase pour les proverbes !
Belle matinée.
Ines.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1958

intéressant merci !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2022

Pantout écrit: Un des dictons les plus courants: “APRÈS LA PLUIE, LE BEAU TEMPS”. Le Dieu en nous est ossifié par le gel de l'ennemi (l'hiver). Il lui faut la pluie de la bénédiction. Ensuite, vient l'Âge d'Or, le printemps, qui dégèle la parole perdue et la fait revivre. C'est donc la résurrection.

Un passage de Basile Valentin semble aller dans le même sens :

« Si donc tous mes frères imitaient ma constance, le roi céleste distribuerait de grands biens où le soleil se plaît dans les pluies et, après les pluies, il donne de grandes richesses. Comme le père de famille aime sa femme et la poursuit d'un amour ardent, de même rejetant les discordes et les contentions qui sont entre mes frères et moi, je donnerai teinture à l'argent, en réduisant mon roi en or. »

(Bibliothèque des philosophes chimiques, t. II, p. 118)

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Cybele Encemiroir, Apolline, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2029

Athanase
C' est véritablement trés beau ce passage !!!
Que de poésie....
Merci beaucoup du partage.
Ines.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2034

JeannotLapin écrit: “Connais-toi toi-même et tu connaîtras les dieux et l'univers”.
Quelqu'un connaît-il l'original en grec de la deuxième partie de cette citation ?

J'ai entrepris de nouvelles recherches sur l'origine de cette seconde partie, et je suis tombé sur un article dont la première phrase est :

“Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l'univers et les dieux”, telle est la devise de l’Ordre de la Rose-Croix.


Il faudrait peut-être chercher de ce côté-là. Voici le lien de l'article :

www.leveil.com/actualites/connais-toi-to...univers-et-les-dieux

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, JeannotLapin, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2036

Pantout écrit: J'ai lu chez un alchimiste (Barend Coenders van Helpen ? Je ne sais plus) que “rien de nouveau sous le soleil” voulait dire: En dehors de l'or, tous les métaux sont corruptibles.

Voici ce que j'ai trouvé chez Crassellame :

Il n'y a rien sous le soleil de plus parfait que ce fils du soleil, dans lequel est gravé le véritable caractère du père. Ce n'est point un enfant adultérin, mais son fils légitime et sa véritable race, revêtue de toute sa splendeur, qui a réuni en soi toutes ses vertus et qui les départ ensuite libéralement aux autres. Rien n'est si beau dans le ciel que le soleil, rien de si parfait sur la terre que l'or.

(Bibliothèque des philosophes chimiques, Beya, t. II, p. 277)

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Le Fou du Roi, Apolline, Pantout

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2056

Jeter de la poudre aux yeux a peut-être un sens plus particulièrement hermétique, si l'on en croit ce passage dans Luc Rodargire, Les Poissons du zodiaque inférieur, Beya, Grez-Doiceau, 2017, p. 67 :

« Nous n'ignorons pas que les philosophes ont fort embrouillé leur enseignement en recourant à une grande variété de termes, et qu'ils ont répandu de l'obscurité et des ténèbres devant les yeux des lecteurs, comme en leur jetant de la poussière ».

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Le Fou du Roi, Apolline, Pantout

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2082

Qui s'y frotte s'y pique : ordinairement, celui qui s'approche d'une source d'ennuis récoltera des ennuis.

Sur l'épisode biblique du buisson ardent, on lit le commentaire suivant :

« Pourquoi le Saint, béni soit-Il, apparut-il dans les flammes ? Pour que Moïse s'habitue à voir du feu en préparation du don de la Torah qui devait être reçue au mont Sinaï dans des flammes. Pourquoi un buisson ? Parce que le Saint, béni soit-Il, dit : “Quand Israël est en exil, c'est comme si j'étais Moi-même en exil”. Le Saint, béni-soit-Il, apparut donc au-dessus d'un buisson d'épines, car qui s'y frotte s'y pique. »

(Jacob ben Isaac Achkenazi, Le Commentaire sur la Torah, Verdier, Lagrasse, 1987, p. 358)

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Fou du Roi, Lucie Yolle, Cybele Encemiroir, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2089

Je n'ai aucun commentaire à proposer de l'expression étouffe-belle-mère, mais il est amusant de voir qu'on la trouve déjà dans le Talmud, au traité “Guittin” 67b, où on lit que les serviteurs de l'exilarque cherchent à empoisonner Rabbi Chéchet :

« Les serviteurs dressèrent une petite table près de lui sur laquelle ils posèrent le plat de viande ; ils y glissèrent un cadeau propre à étouffer une belle-mère ».

(Aggadoth du Talmud de Babylone, Verdier, p. 726)

Dernière édition: par Athanase Lynxe.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2090

L'expression avoir deux poids et deux mesures est d'origine biblique, cf. Deutéronome 25, 13 et 14 :

« Tu n'auras pas dans ta sacoche un poids et un poids, un grand et un petit. Tu n'auras pas dans ta maison une mesure et une mesure, une grande et une petite. »

Cela fait penser aux habitants de Sodome et Gomorrhe qui faussaient les poids et prenaient le léger pour le lourd.

Quelqu'un aurait-il un commentaire à proposer ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2091

Demander à un sodomite ? L'expérience, seule, doit parler.

Le sens moral et gnangnan est évident.
Le sens profond, ma foi...
Un lien avec "rendez à César..." ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2102

Athanase Lynxe écrit: Jeter de la poudre aux yeux


Oui, on a déjà entendu parler de poudre de projection en alchimie et d'or potable qui guérit tout !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2103

Athanase Lynxe écrit: « Tu n'auras pas dans ta sacoche un poids et un poids, un grand et un petit. Tu n'auras pas dans ta maison une mesure et une mesure, une grande et une petite. » Quelqu'un aurait-il un commentaire à proposer ?


Pas vraiment malheureusement, mais pour blablater, en y réfléchissant, on a l'impression qu'il parle bien de deux choses contraires qui sont séparées (deux, binaire), qui devraient peut-être ne faire qu'Un ?

A propos du poids, on dit que le Soleil est si éclatant parce qu'il est extrêmement lourd, glorieux. Et pour la mesure, on sait, d'après Vaughan, que Midah, en hébreu signifie "mesure", mais aussi "qualité, vertu". Il dit aussi que la dernière Midah, Sephira est appelée Malkhout, le Royaume... qui a une certaine pesanteur aussi j'imagine !

Quoiqu'il en soit, on pourrait aussi chercher quelque chose dans les versets précédents, de la femme, qui se mêlant des affaires de son mari qui prend cher, et attrape son assaillant par les couilles, en perd la main...

Peut-être que les "parties honteuses" font référence au sexe, et que la femme ne peut pas y toucher sans y perdre sa main...

Ok je sors... :-)

MESSAGE DE MODERATION : si vous souhaitez continuer à parler de ce sujet (poids et mesure), merci de le faire ici : www.arca-librairie.com/forum/philosophie...poids-et-mesure#2108

Dernière édition: par Le Fou du Roi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.435 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web