ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

COMMENTAIRES DES PRIÈRES

Plus d'informations
#317

Père
doré qui
êtes partout
et qui reposez
dans le soleil et
dans la terre sainte.
Donnez – nous l 'intel -
ligence de vos formes
et l'amour de votre Etre.
Effacez notre tache, tirez-nous
de la boue où nous sommes
tombés. Faites-nous semblables à
la sainte Mère et engendrez - nous
dans l'amour parfait. Père caché et très
évident. Possesseur de la lumière éternelle.
Créateur magique des mondes. Guérissez nos
corps, apaisez nos âmes, libérez nos esprits.
Faites - nous héritiers de la gloire où brillent
vos enfants bien - aimés. Faites - le, Seigneur.

Mère brillante qui êtes en tout et qui transformez
les étoiles et la mer. Accordez - nous le secret de
votre lumière et l'amour de votre pureté.
Baptisez - nous dans l' eau et dans le feu
divins, et recevez - nous dans votre sein
vivant. Mûrissez-nous jusqu'à la per-
fection de l'amour. Mère lumineuse
entourée de ténèbres. Substance de
la vie et source du bonheur.
Semence bénéfique de Dieu.
Nourrissez nos corps, dés-
altérez nos âmes, éclairez
nos esprits. Montrez-
nous la route qui
mène au Soleil
bien-aimé. La-
v e z–n o u s.
M è r e
sainte.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Cybele Encemiroir, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#318

On voit immédiatement que le texte représente un triangle pointe vers le haut pour la prière du Père doré, triangle qui représente le feu.

Alors que celui de la Mère brillante représente un triangle pointe en bas qui représente l'eau.

L'union de ces deux triangles, soit le feu et l'eau représente une étoile, celle de David. L'union du ciel et de la terre que cherchent les alchimistes.

Dernière édition: par Le Fou du Roi.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Athanase Lynxe, Cybele Encemiroir, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#319

Des idées pour le Père doré et la Mère brillante ?

Qu'entend-on par "doré" et "brillante" ? Quelle est la différence ?

Dernière édition: par Le Fou du Roi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#332

Cher Fou du Roi,
Si on s'en tient très strictement à la définition du dictionnaire:
Doré: est la couleur dorée ou couche de dorure de quelque chose.
Brillante: Qui brille, qui émet ou réfléchit vivement la lumière.
Peut-on comprendre par là, que le Père est recouvert d'une couche d'or?
Si la Mère est brillante peut-être est-ce parce qu'elle réfléchit la Lumière du soleil comme on le dit de la lune?
Veuillez excuser la simplicité de mon propos.
Je m'interroge, moi aussi sur ce sujet.
Quelqu'un pourrait-il nous éclairer?

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Fou du Roi, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#360

Je crois que "doré" est employé parce que le français ne possède plus l'ancien vocable "auré". Je crois plutôt que l'or du père apparaît (à l'intérieur) dans la blancheur de la Mère brillante.
A la messe catholique, le calice est argenté (blanc) à l'extérieur, et auré ou vermeil à l'intérieur.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Athanase Lynxe, Lucie Yolle, Cybele Encemiroir, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#365

Ce serait pas mal de faire un commentaire plus approfondi de ces prières - Un Hortulain dans la salle ?

Dernière édition: par arca.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#385

J'ai cru comprendre qu'en réalité, il aurait fallu publier la prière de la Mère avant celle du Père, soit celle de l'eau avant celle du feu. Ce qui n'est pas le cas dans les nombreuses éditions du M+R. Cet ordre serait-il exact et sait-on pourquoi cela n'a pas été pris en compte ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#392

Je sais parce que EH me l'a dit personnellement, que la forme de l'Édition Denoël en Losange, est une erreur, car le Père et la Mère y sont opposés. Il faut les mettre en position "diabolo", c'est-à-dire les deux pointes se touchant. Maintenant, cela ne veut pas dire qu'il faille réciter la prière de la Mère avant celle du Père, sinon EH aurait eu beaucoup d'occasions de le faire remarquer, ce qu'il n'a jamais fait;. Par contre, pour l'édition Denoël, il faut savoir que c'est en réalité Henriette Cattiaux qui s'est empressée de la faire sans que EH et CH eussent mis la dernière main à l'ouvrage. Le mieux est donc de mettre le Père en premier sur la page de gauche, et la Mère en second sur celle de droite.
Quoi qu'il en soit, c'est bien la Mère qui donne accès au Père, comme la torah orale est l'écorce par laquelle on a accès à la torah écrite du Père manifesté, c'est-à-dire au Christ. Beaucoup de gens se sont trompés en croyant l'inverse...

Dernière édition: par arca.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Thalie, Père Castor, Athanase Lynxe, Le Fou du Roi, Cybele Encemiroir, Apolline, Yah El

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#396

Cher Pantout, merci beaucoup pour cette réponse précise.

En ce qui concerne

Quoi qu'il en soit, c'est bien la Mère qui donne accès au Père, comme la torah orale est l'écorce par laquelle on a accès à la torah écrite du Père manifesté, c'est-à-dire au Christ. Beaucoup de gens se sont trompés en croyant l'inverse...

- j'ai bien peur de faire partie des "beaucoup de gens".

Je ne suis en effet pas tout à fait sûr de comprendre. Pourrait-on dire que la torah écrite est lettre morte (Osiris muet et comme mort), qui doit être vivifiée par la torah orale (Isis ou la Sagesse) pour donner la torah écrite du Père manifesté, soit l'union des deux (le Christ) ?
Torah écrite et torah écrite manifestée sont deux choses différentes ?

Comme vous le voyez, je le crains, la chose n'est pas très claire dans mon esprit ! Je crois que mon calice serait de toutes les couleurs mélangées !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cybele Encemiroir, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#401

Concernant le Père et la Mère, Je trouve ceci dans le Fil d'Ariane n°7.

Le Père, cet Esprit général dont toute chose provient, est bien le fondement du monde [...].

Dieu se manifeste de deux façons : par la vision et par la parole. D'abord par la vision, ensuite par la parole. Il y a d'abord l'aspect féminin de la révélation : c'est la vision, la Chekina, la femelle, la Mère, la Mère du Livre chez les Arabes, l'Esprit-Saint chez les chrétiens. Suit alors l'aspect masculin qui est la parole, symbolisée par la circoncision, la prophétie ou l'étape christique.

ET un peu plus loin (n°9)

Traditionnellement l’Ecriture ou l’ensemble consigné des paroles des Prophètes, aussi bien l’Ancien que le Nouveau Testament, a souvent été symbolisée par le pain […]. Rompre le pain est une façon de symboliser la rupture de l’écorce pour atteindre cette substantifique moelle, si chère à Rabelais. :)

Dernière édition: par Le Fou du Roi.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Trémolo, Apolline, Yah El

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#819

Il semble évident que la « Mère lumineuse entourée de ténèbres » soit l’étape préalable et nécessaire à la révélation terrestre
du Seigneur céleste, révélation qui est le résumé et le couronnement de toute la doctrine hermétique. Le Seigneur est dans
le ciel, mais il se révèle sur la terre, « dans un lieu ténébreux qui a été appelé Vierge noire ».

Les saintes Écritures ne parlent que de cette révélation terrestre, ou dans l’homme qui est l’image de Dieu. Toutes les grandes traditions se rejoignent sur ce point, même si certaines d’entre elles le mettent davantage en évidence. C’est le cas du christianisme qui insiste particulièrement sur l’idée de l’Homme-Dieu. Le grand secret transmis par tout le savoir traditionnel, c’est Dieu dans l’homme. Dieu ne se révèle et ne se dit qu’à travers la nature humaine, noire et néanmoins la plus belle de toutes ses productions.

Dans "Oracles et Prophétie" Beya, p. 53

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cybele Encemiroir, Trémolo, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#854

Oui, cela me paraît bien être ainsi. En fait, les deux toras n'en font plus qu'une dans le Christ vivant. C'est sa présence qui donne la compréhension réelle des Écritures, mais souvent cela fait scandale, car ceux qui sont attachés au sens qu'ils ont mis, eux-mêmes, dans le texte mort, ne reconnaissent pas, ou ont peur de ce même texte, vivant.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Athanase Lynxe, Le Fou du Roi, Lucie Yolle, Cybele Encemiroir, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1674

Pour continuer sur la lancée de commentaires des prières liminaires du MR, voici un extrait de la vidéo réalisée par Baglis sur le M+R dans laquelle Mrs Stéphane Feye et Hans van Kasteel étaient interviewés. Cette vidéo est vraiment TRÈS intéressante.

Vous remarquerez que rien dans Le Message Retrouvé n’est laissé au hasard.
Vous noterez que chacun de ces deux triangles est composé de dix-neuf lignes faisant allusion aux dix-neuf vertèbres mobiles de la colonne vertébrale. Dix-neuf est également le nombre d’Apollon. Cela n’est pas du tout un hasard!
L’union du Père et de la Mère est l’union du feu et de l’eau, ce que les Anciens appelaient Vénus. Vénus a pour racine vincire en latin, qui est le lien entre le feu et l’eau. C’est à dire le beau corps. Le corps beau (le corbeau) est la parole transmise au coeur pur, au renard, ou rein hart, qui signifie le coeur pur.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1675

Et à propos du "Faites-nous HÉRITIERS..."

Voici un commentaire que l'on trouve dans la première revue Arca, p. 130 :

Ajoutons à propos du terme hériter que certains l’ont rapproché du latin haerere, être attaché, se fixer. On dit dans la tradition juive que la Torah est premièrement fluide, mais que pour ceux qui parviennent à la capter, elle devient une semence qui pousse et croît en un arbre solide. Il suffit alors de s’attacher (haerere) à l’arbre et de tenir bon, tel Ulysse à son mât. Cette semence est-elle elle aussi liée au réengendrement, à la nouvelle généalogie qui permet de se fixer, d’hériter ?

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa, Trémolo, Yah El

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1676

Quelle est la nuance entre le Père doré qui est PARTOUT et la mère brillante qui est EN TOUT ?

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.367 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web