ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

XXV, 33 et 33'

Plus d'informations
#2310

Chers amis,

Je vous propose une petite analyse des versets :

33 Ouvrirons-nous la vue à ceux qui se sont appliqué un bandeau sur les yeux ?

33' Nous parlons des croyants qui regardent aux personnes et pas aux mystères.

Le 33 me fait penser au péché contre l'Esprit, seul impardonnable. On ne peut guérir quelqu'un contre son gré. Mais je pense aussi que nous avons tous un bandeau sur les yeux... ou une nuée sur le sanctuaire. La différence serait peut-être que, eux, se le sont appliqué de manière volontaire et consciente ?

Le 33' ferait-il allusion à une forme d’idolâtrie ? Dans le Dictionnaire étymologique de Caroline Thuysbaert, je lis à l'entrée "personne" que c'est le "masque par lequel passe le son". Ce serait peut-être dirigé à ceux qui vénèrent l'âne plutôt que ce qu'il porte ?

Le débat est tout vert !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa, Le Fou du Roi, Pantout, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2311

Oui, je crois bien que la "personne", c'est le masque qui amplifiait le son de la voix des acteurs appelés "hypocrites" chez les Grecs. L'idolâtrie causée par la "transmission-trahison" de Judas, fait qu'on n'entend pas le mystère du Christ, mais qu'on s'arrête à son masque. L'ouverture des yeux et des oreilles fait que nous voyons et entendons ce qui se cache derrière le masque. C'est la grâce que nous nous souhaitons tous mutuellement. Mais le problème, c'est que l'ouverture des yeux "mentaux", dont parlent Paracelse et G. Dorn, a été comprise comme "psychologique" par Jung, ce qui dématérialise cette opération pourtant si physique. Seule l'ouverture réelle de ces sens en nous nous ferait comprendre l'erreur de Jung.

Dernière édition: par arca.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Le Fou du Roi, Trémolo, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2312

Tout d'abord, en tant que grand pécheur devant l'Eternel, j'abonde dans le sens d'Arca quant au fait que le seul péché véritable est celui commis contre l'Esprit.

Pour le reste, je dirai ceci :

Il est vain d'ouvrir les yeux à ceux qui ont cédé à L'impératif de la Personne. Ils sont tombés dans le piège spéculaire qui les fait se contempler au travers de tout ce qui leur est étranger. Ce miroir aux alouettes présente un avantage, celui d'être la somme des conditions propres à l'accomplissement d'un rôle trompeur dans une pièce tronquée. Mais l'essence de l'avantage n'est pas avantageuse. Elle est aliénation. Son contraire, essence de Néant, avoir toujours plus à Être, infiniment.

C'est l'obscurité première qui nous précède qui avance, qui se soulève en une immense vague qui revient sur nous. Il s'agit de consacrer notre vie à chercher à passer la source choquante de la nuit qui précédait notre naissance, cette poche d'ombre dont nous procédons, au travers d'une espèce de tamis perceptif. Il est comparable à un trou de serrure au travers duquel nous voyons ce qu'il n'était a priori pas permis de nous laisser voir.

L'individu de désir aspire à s'exprimer pleinement et de manière authentique. Il traduit à cette occasion la nostalgie d'un passé hypothétique de nature onirique. Les contacts primordiaux sont coupés; seul le ressort analogique parvient fugitivement à les rétablir. D'où l'importance que prennent, à longs intervalles, ces brefs éclats du miroir perdu. De fait, il y a miroir et miroir. Nous nous situons ici aux antipodes du piège spéculaire.

Tout comme le recours au clair-obscur, le fait de mettre des mots entre nous et les images, représentations de l'ireprésentable, permet d'exprimer l'indicible. L'Impératif de la Personne ?

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Le Fou du Roi, Trémolo, Pantout

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2313

Bienvenue, monsieur van Ruusbroec, et merci pour votre commentaire !
J'aime beaucoup votre phrase: "Il s'agit de consacrer notre vie à chercher à passer la source choquante de la nuit qui précédait notre naissance, cette poche d'ombre dont nous procédons".
Peut-être est-ce là que "quelqu'un" pourra retirer le bandeau que nous avons appliqué sur nos yeux, et nous ouvrir la vue !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Le Fou du Roi, Pantout, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2314

Salut van Ruusbroec !

Bienvenue parmi vos amis pécheurs !

Je me permets de tenter un commentaire cabalo-des-fagots à propos de votre parution. Il m'a semblé y humer des choses familières derrière ou peut-être devant, je ne sais pas très bien. Mais en bon Fou, je me devais de tenter l'expérience. Je dirai probablement bcp de bêtises mais je ne suis pas LVI...

Accrochez-vous c'est un peu long et maréca-jeux ! Pardonnez mon audace d'avance et cherchez les 12 erreurs et les 10 vérités !

Pour le reste, je commenterai ceci :

Il est vain d'ouvrir les yeux à ceux qui ont cédé à L'impératif de la Personne. Ils sont tombés dans le piège spéculaire qui les fait se contempler au travers de tout ce qui leur est étranger. Ce miroir aux alouettes présente un avantage, celui d'être la somme des conditions propres à l'accomplissement d'un rôle trompeur dans une pièce tronquée. Mais l'essence de l'avantage n'est pas avantageuse. Elle est aliénation. Son contraire, essence de Néant, avoir toujours plus à Être, infiniment.

Comment taire : Rabi Le Fou ouvrit et dit : "viens et vois vagomer"... Vanité Ô vanité, tout est vanité sous le soleil ! Il est certain qu'hormis par le pain ou le vin qu'un maître certain nous légua, il est vain de tenter de vaincre et déchirer le voile du secret par soi-même ! Quel piège, ceux qui nous rassurent ici-bas en notre état ! Douce illusion moderno-developpo-personnalo-fatalo-clérico- de ce petit démon mondain qui s'arrange avec sa m*** et se dé-cul-pabilise [entendez privé de son fondement, le sacrum] de sa chute en ce bas monde pour une poignée de dollars.

Le miroir est salle et on n'y voit goutte, ou plutôt, nous n'avons pas de miroir du tout à polir et Eve reste seule, impolie, avec son Eunuque de Satan qui ne peut la satisfaire, malgré le full pack des chaînes sportives... faible sexe qui n'engendre que néant et tristesse. En nous, la colère gronde...et ça va péter, au lieu de rendre un dernier souffle, nous risquons de partir sur un dernier pet



C'est l'obscurité première qui nous précède qui avance, qui se soulève en une immense vague qui revient sur nous. Il s'agit de consacrer notre vie à chercher à passer la source choquante de la nuit qui précédait notre naissance, cette poche d'ombre dont nous procédons, au travers d'une espèce de tamis perceptif. Il est comparable à un trou de serrure au travers duquel nous voyons ce qu'il n'était a priori pas permis de nous laisser voir.

Comment retaire : Oui et notre ami Cattiaux nous dit :

I, 2' La fin est comme le commencement, mais le milieu nous illumine. "La Prière. L'Étoile. La Pierre. " Il faut en effet sacrifier notre vie à la vacuité, afin que Gabriel vienne nous enfanter par l'oreille de son Verbe terrible mais qui fera de nous non plus des sacrés cons mais des cons sacrés ! Eve se retourne, EVA devient AVE... mais serait-ce là la fin de ce qui nous nuit ? Ou bien le charbonnier n'a-t-il pas encore trouvé l'interrupteur malgré avoir vu en un éclair et à travers la serrure cette union du ciel et de la terre ? Lucifer, que c'est dur et étroit tout ça...

Satan nous pousse à monter vers l’éthéré, désincarnés de bonne volonté et paveurs en tout genre ! Il faut trouver le tunnel qui nous a vu naître mais au lieu de poursuivre ne faut-il pas redescendre avec l'aide de Dieu ?




L'individu de désir aspire à s'exprimer pleinement et de manière authentique. Il traduit à cette occasion la nostalgie d'un passé hypothétique de nature onirique. Les contacts primordiaux sont coupés; seul le ressort analogique parvient fugitivement à les rétablir. D'où l'importance que prennent, à longs intervalles, ces brefs éclats du miroir perdu. De fait, il y a miroir et miroir. Nous nous situons ici aux antipodes du piège spéculaire.

Tout comme le recours au clair-obscur, le fait de mettre des mots entre nous et les images, représentations de l'ireprésentable, permet d'exprimer l'indicible. L'Impératif de la Personne ?


En Terre comme :

19, 33' Nos désirs sont dix mille choses éparpillées et mortes; la volonté de Dieu est une seule chose concentrée et vivante.

et 19, 1' N'adaptons pas les Écritures saintes à nos petites pensées, car tout ira mal à la fin pour nous. Plions plutôt nos désirs à la parole de Dieu afin de jouir de la protection et de l'aide du Tout-Puissant. "Si nous nous accrochons aveuglément à nos opinions, comment Dieu pourra-t-il nous instruire dans la vie?"

Aha, mais quel est donc cette manière authentique, si ce n'est le verbe lui-même !? Ou cette voix dont nous parle Cagliostro et qui nous ravivifie le souvenir mâle d'une nostalgie qui pique ! Le lien est perdu en effet, il n y a plus de religion, le Tétragramme a pâle figure sans son feu de fusion...

Mais assez de mes bavardages, je me suis bien amusé mais ne voudrais pas polluer davantage ! En selle, à cheval ou en âne Monsieur, c'est selon ! Merci de m'avoir permis et pardon pour tout le reste !

Salut des mythes et Salam des monts !


Le Fou, un digne de sa personne [mais comment l'entendre]

Dernière édition: par arca.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2315

Le Fou a encore frappé et se conplaît ! Merci pour cette jouxte - mais attention aux alouettes, certaines volent bas !
Cher Pantout, qu'entendez-vous par la "transmission-trahison de Judas". Vous pensez au jardin des Oliviers ? Qu'a transmis Judas ?
Merci -

Dernière édition: par arca.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2318

Merci à Herr Tripa et à Monsieur le Fou du Roi de m'avoir souhaité la bienvenue et pour leurs commentaires à mon commentaire que j'apprécie.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2320

Judas a trahi le baiser secret du Père au fils prodigue. Depuis lors, on adore une idole, car il a transmis charnellement.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2326

Merci à Arca pour m'avoir fait connaître ce forum de très haute qualité.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2327

C'est un immense plaisir ! Merci à vous d'être des nôtres... Les nouveaux membres apportent de nouvelles pistes et chaque fois une belle bouffée d'air frais !

Seule chose un peu dommage parfois ici, c'est que, au vu de certaines réponses très longues et de "haut vol" [parfois même un peu trop intellectuelles], d'autres membres ont parfois un peu peur de se manifester, ce qui est fort regrettable...

Notre souhait est qu'absolument tout croyant et chercheur s'y sente à l'aise et puisse poser toutes les questions qu'il veut !

Longue vie à notre petite communauté en espérant que le Seigneur approuve et que les croyants y trouvent une source à laquelle s'abreuver.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pantout, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2335

Salut Herr, Salut Ruusbroec, salut à tou-te-s,

Concernant votre :

Herr Tripa écrit: Peut-être est-ce là que "quelqu'un" pourra retirer le bandeau que nous avons appliqué sur nos yeux, et nous ouvrir la vue !


Je suis tombé sur le MR, XXI, 20' qui peut pê aider :

Si nous n'allons pas audacieusement au Seigneur les yeux fermés, le Seigneur ne viendra pas à nous, et il n'enlèvera pas le bandeau qui nous aveugle et qui protège notre approche de la lumière stupéfiante de l'Unique.


Mais le bandeau dont on parle ici semble nous protéger plutôt qu un bandeau que nous garderions volontairement ! Je suppose qu'on en mourrait !? Mais n'est-ce pas un passage obligé ? La mort initiatique ? Ou c'est peut-être une mort sans retour ici ? Comme l oeuf qu on brise trop tôt croyant aider ? Ou la semence qui meurt exposée trop tôt la lumière ?

En tout cas, le verset confirme que nous devons d abord aller vers le Seigneur, pour qu il vienne vers nous et que c est Lui qui pourra seul nous enlever le bandeau qui nous permettra de revoir la lumière...

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pantout, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2347

C'est fou ça ! Ce bandeau qui nous aveugle fait penser à la crasse qui nous empêche de voir. A-t-elle aussi pour fonction de nous protéger de la lumière de l'Unique?

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.393 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web