ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

POÈTES ET POÉSIES

Plus d'informations
#2359

Le pays de Nod


כְּצִפּוֹר נוֹדֶדֶת מִן קִנָּהּ כֵּן אִישׁ נוֹדֵד מִמְּקוֹמוֹ

Comme un oiseau errant loin de son nid :
Tel est l'homme qui erre loin de son Lieu
. Proverbes, 27, 8.


Lorsqu'un beau jour au Jardin des Délices
Dieu vit Adam croquer le fruit fatal
Il le bannit loin du pays natal
Le condamnant au pire des supplices.

Caïn subit semblable maléfice
Quand surpassant le délit parental
Il perpétra son crime capital
Pour n'avoir su plaire en son sacrifice.

Depuis, perdus loin du nid paternel
Nous recherchons le Lieu de l'Éternel ;
Proscrits damnés au pays de l'Errance

Nous implorons sa pitié en priant
De voir un jour surgir à l'orient
L'astre brillant de notre délivrance.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Pantout

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2360

Si les sonnets ne vous lassent pas, en voici encore un, plus léger cette fois. Que les dames ne s'offusquent nullement de la morale de cette pièce qui n'a bien sûr rien de sérieux...


Badinage hermétique


“Hélas ! hélas ! sentez comme je souffre !”
Disait Gabrit à la blanche Beya
Lorsqu'en son cœur fin Amour s'éveilla
Ce feu secret qui dans l'être s'engouffre.

Mais l'amoureux criant au fond du gouffre
Peut bien chanter d'ardents halleluya
Si trop d'orgueil en sa Dame il y a
Semblable feu ne sent que trop le soufre...

Si donc, amant, tu souhaites conquérir
Ce vif-argent, tâche de bien courir
Et mets des ailes aux pieds, par Mercure !

Mais que surtout tu ne t'avises pas
De lui parler de peine ou de trépas :
De maux d'amour femme n'a guère cure.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Pantout

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2361

Il est bien rare
d'arriver tard
et de sentir
comme un martyr
que l'alchimie
a une amie
et sans laquelle
tout ne recèle
que de l'errance
et pénitence.
Allons à l'or
non du dehors
et que Gabrit
point ne s'irrite
puisque Beya
se trouve là.
Amour sacré
non profané.
Secret des sages
su d'âge en âge.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Cybele Encemiroir, Kephas

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2363

Cher Kephas,

Je viens seulement de lire vos poèmes, ainsi que celui de Pantout ! C'est splendide !!! Surtout, continuez ! Vous honorez ce forum !
Que le Verbe y sonne !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2364

Mille mercis, Herr Tripa, vos encouragements me vont droit au cœur ! Ils m'ont d'ailleurs bien stimulé aujourd'hui, puisque je viens d'écrire une nouvelle pièce inspirée une fois de plus du Fil de Pénélope. Le passage qui a retenu mon attention est un commentaire de l'épisode d'Ulysse et de ses compagnons chez Circé (cf. "Fil de Pénélope V, Réflexions sur l'Odyssée"). En voici donc un court extrait :

Séduits par la voix humaine entendue de Circé, suggérant le corps tant désiré, les esprits descendent dans la génération comme des ignorants sans soupçonner le dol du piège tendu […] La suite est connue. Circé, devenue amante, délivre les compagnons qui bénéficient, sans la connaître, de l'œuvre de Philosophie, et tous passent leur temps à banqueter joyeusement avec les deux amants.


Circé

Il est une île où Circé la sorcière
Terrible dol en ses trames ourdit
Et de ses chants les marins étourdit
Pour retenir leur âme prisonnière :

Si, peu méfiant de sa feinte prière,
L'un d'entre eux goûte au breuvage, hardi,
Le malheureux voit tout abasourdi
Sa chair en porc se changer tout entière.

Comme Circé, le monde abrutissant
Transforme un homme en porc appétissant
Qui jour et nuit se vautre dans l'étable ;

Mais qu'un dieu sage accoure à la prison
Pour nous donner le remède au poison
Et tous iront banqueter à sa table.

Dernière édition: par Kephas.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2366

Chers camarades amateurs de poésie, je viens de tomber dans une anthologie sur ce curieux sonnet anonyme de 1603 portant le titre non équivoque de "Sonnet sur la pierre philosophale." Comme on ne peut pas trouver sujet plus à propos, je le soumets à votre appréciation :


Ce grand corps, du grand Dieu créature première,
Fut rempli d'un esprit dès le commencement,
Omniforme en semence, et vif en mouvement,
Dont il anime tout et met tout en lumière :

De la terre et des cieux est l'âme nourricière,
Et de tout ce qui vit en eux pareillement,
En terre il est vapeur, au ciel feu proprement,
Triple en une substance et première matière :

Car de trois et en trois de nature provient
Et retourne tout corps, dont le baume il contient,
Ayant pour géniteurs le Soleil et la Lune.

Par l'air, il germe en bas et recherche le haut,
La terre le nourrit dedans son ventre chaud,
Et de perfection il est cause commune.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2367

Ah donne-nous des crânes de braises
Des crânes brûlés aux foudres du ciel
Des crânes lucides des crânes réels
Et traversés de ta présence

Fais-nous naître aux cieux du dedans
Criblés de gouffres en averses
Et qu'un vertige nous traverse
Avec un ongle incandescent

Rassasie-nous nous avons faim
De commotions inter-sidérales
Ah verse-nous des laves astrales
A la place de notre sang

Détache-nous divise-nous
Avec tes mains de braises coupantes
Ouvre-nous ces voûtes brûlantes
Où l'on meurt plus loin que la mort

Fais vaciller notre cerveau
Au sein de ta propre science
Et ravis-nous l'intelligence
Aux griffes d'un typhon nouveau

"Prière" d'Antonin Artaud

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Trémolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.271 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web