ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

Paganisme à la cour d'Ecosse au XVIe siècle

Plus d'informations
#2346

Bonjour à tous,

J'ai la chance de suivre vos échanges depuis quelques temps.
Aujourd'hui je propose d'apporter ma petite contribution à ce forum!

Je suis en train de lire "Les Enfants de Salomon" de Hugues Berton et Christelle Imbert.

Un chapitre est consacré aux communautés de métiers et rituels de compagnonnage en Angleterre.
Dans ce chapitre nous pouvons lire un compte-rendu du sacre de la princesse Anne de Danemark que Jacques VI épouse en 1590.

Pour mieux situer cet événement dans le contexte politique et religieux de l'époque :
Jacques est le fils de Mary Stuart, en 1590 il a 24 ans et est roi d'Ecosse depuis 23 ans. Il est Calviniste modéré, ce qui ne l’empêche pas de faire bon ménage avec l'Eglise anglicane. Il deviendra roi d'Angleterre en 1603 lorsque Elisabeth Tudor mourra sans héritier.

Revenons au sacre de la reine Anne.
Anne de Danemark est luthérienne : un compromis a donc été trouvé entre la faction luthérienne et la faction calviniste pour la cérémonie du sacre.

Le parcours de la reine se fait d'ouest en est: depuis son palais d'Holyrood, elle entre en ville, suit la rue principale jusqu'à l'église Saint-Gilles, et sort par Canongate pour rejoindre sa demeure. Il est ponctué par des représentations mettant en scène des spectacles allégoriques, que William Schaw, en tant qu'Intendant-Directeur des Cérémonies du Sacre, aurait élaborés, conformément à ceux pratiqués lors des cérémoniaux d'entrées royales.
Les presbytériens ne désapprouvent pas ces divertissements, mais au contraire les encouragent afin de souligner l'harmonie devant régner entre l'Ecosse et sa nouvelle reine. Ils en revoient quelque peu la forme afin de conformer le sens à la doctrine calviniste.

Voici donc un résumé du compte-rendu du parcours de la reine:

A l'entrée de la ville, un globe s'ouvre et laisse apparaître un enfant présentant sur un bouclier une bible et quarante clefs. L'enfant embrasse le livre, le donne à la reine et se présente comme l'ange de la ville: "Je suis envoyé par le Très-Haut pour vous apporter la vraie connaissance afin que vous aimiez et gardiez la parole de Dieu par-dessus tout."

Rue de l'Arc, une "déesse", peut-être Géométrie ou la Connaissance divine, qui se décrit elle-même comme une "sainte femme" ,tient à ses côtés une sphère armillaire et des instruments de mathématiques; elle lit dans les étoiles la destinée de la reine, et prononce sa bonne fortune à venir.

Puis les neuf Muses, porteuses de livres et non d'instruments de musique saluent la reine à son passage "car notre peuple n'est pas inintelligent, même si ses vêtements pourraient le laisser paraître" et, de même, "notre roi est un homme des plus instruits au regard des livres".

C'est au tour de Vertu accompagnée de ses quatre filles: Prudence porte un astrolabe et une livre, Justice une épée et une balance, Force la massue d'Hercule et un bouclier, Tempérance une bride et un sablier. Elles s'offrent de conseiller Anne, de "sorte que votre grande richesse et votre honneur de reine puissent mener à l'honneur de Dieu et du royaume". La mère des Vertus lui explique: "Vous devriez portez ces mots à votre esprit, la crainte de Dieu apporte l'honneur et la puissance, laissez la parole de Dieu être votre plus grande richesse." Après quoi les Vertus entonnent le 120ième psaume de David sur une mélodie animée: "Dans ma détresse, c'est à l'Eternel que je crie, et il m'exauce. Éternel, délivre mon âme de la bouche mensongère, de la langue trompeuse!"

La reine entre ensuite dans l'église Saint-Gilles, le 19ieme psaume est chanté: " Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'étendue manifeste l'oeuvre de ses mains [...]. Et le soleil, semblable à un époux qui sort de sa chambre, s'élance dans la carrière avec la joie d'un héros ; il se lève à une extrémité [...].

A la sortie de l'église, Bacchus, " un grand compagnon sur un baril de vin", la salue, puis commande: " Mes enfants! Chantez une nouvelle chanson de sorte qu'il bruisse au-dessus de toute la ville." Les chanteurs s’exécutent, et Bacchus lance des sucreries à la foule après l'avoir aspergée de vin. Il s'agit d'une substitution à une coutume appartenant au cérémonial de l'entrée royale : un conduit adroitement dissimulé dans les fontaines déversait du vin au moment du passage du roi, l'assimilant ainsi au Christ changeant l'eau en vin lors des noces de Cana. Cependant, lors du sacre d'Anne, il n'est pas question de rappeler la transsubstantiation, élément de théologie catholique.
Au côté de Bacchus se dresse une table où siège Cères, déesse du blé.

A la dernière étape du parcours, un jeu de scène présente la rencontre de la reine de Saba et du roi Salomon à la cour de ce dernier : la reine est venue pour étudier sa sagesse en parlant avec lui, et constate que la grandeur de son temple et la splendeur de son service n'ont nul équivalent sur terre.
Un jeune homme offre à la reine un collier d'or et de pierreries puis lui explique la signification du jeu de scène : elle et son époux sont assimilés à la reine de Saba et au roi Salomon.

Il est amusant voir autant d'éléments païens à la fin du 16ième siècle lors du sacre d'une reine luthérienne dans une Ecosse convertie au Calvinisme.
Il est également très amusant de lire que l'image de la transsubstantiation ait été remplacée par Bacchus!

Dernière édition: par Grichka.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Pantout, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#2348

Il est clair que le Paganisme a sous-tendu tout le Christianisme pendant de nombreuses époques. Par Hippolyte de Rome qui vient d'être publié chez Beya, Hans van Kasteel montre si bien que les dissensions sont surtout venues lorsque la Grande Église a voulu tout récupérer ou abattre pour avoir le monopole.
Il faut absolument que le grand public se rende compte que les Organisateurs de l'Église étaient les Épiscopes, maîtres des rites et des liturgies, mais qu'au-dessus d'eux, il y avait les Presbuteroi, gardiens de la doctrine. Or, actuellement, les Organisateurs se croient maîtres de la doctrine, alors qu'ils ne sont que des ministres.
C'est tout à fait semblable à des ministres d'un Roi, qui mettent le roi à la porte et qui organisent une république sans lui. En réalité, ils scient la branche sur laquelle ils sont assis.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Trémolo, Grichka, van Ruusbroec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.313 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web