ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

Origine De La Philosophie.

Plus d'informations
#1495

" Qui ne sait pas tirer les lecons de 3 000 ans vit seulement au jour le jour."
Goethe.

La représentation mythique du monde.


Le terme philosophie recouvre une facon de penser radicalement nouvelle qui vit le jour en Gréce environ 6 00 ans avant Jésus - Christ. Auparavant, diverses religions s' étaient chargées de répondre a toutes les question que se posaient les hommes. Ces explications d' ordre religieux, se transmettaient de génération en génération sous forme de mythes. Un mythe, c' est un récit sur les Dieux qui cherche a expliquer les phénoménes naturels et humains.

Pendant des millénaires, il y a eu dans le monde entier une véritable floraison d' explications mythiques aux problémes philosophiques. Les philosophes Grecs tentérent de démontrer que les hommes ne devaient pas se fier a ces mythes.

Pour saisir la démarche de ces premiers philosophes, nous devons donc comprendre aussi le sens d' une conception myhique du monde. Pour cela, nous n' avons qu' a examiner quelques mythes .


G. J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1497

Les mythes étaient légion dans le monde entier quand les philosophes décidérent de les examiner d' un peu plus prés. Avant la venue du premier philosophe, les Grecs aussi avaient une conception mythique du monde. Pendant des siécles, les générations s' étaient transmis l' histoire de leurs Dieux qui s' appelaient Zeus et Apollon, Héra et Athéna, Dionysos et Asklépios, Héraclés et Héphaistos. Et je n' en cite que quelques uns.

Vers 700 avant Jésus - Christ, Homére et Hésiode retranscrirent de nombreux mythes Grecs. Cela créa une situation sans précédent. Les mythes une fois couchés sur papier pouvaient en effet faire l' objet de discussions.

Les premiers Grecs critiquérent le panthéon des Dieux de Homére, car ils ressemblaient par trop aux hommes et étaient aussi égoistes et inconstants qu' eux. Pour la premiére fois il apparut que les mythes ne mettaient pas en scéne autre chose que les hommes.

G.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1505

Nous trouverons un premier regard critique sur le mythe chez le philosophe Xénophane qui vivait aux alentours de 570 avant Jésus - Christ. " Les hommes ont créé les Dieux a leur image, dit il : ils croient que les Dieux sont nés avec un corps et des vétements et qu' ils parlent comme nous. Les éthiopiens disent de que leurs Dieux sont camus et noirs, les Thraces que les leurs ont les yeux bleus et les cheveux roux. Si les taureaux, les chevaux et les lions avaient su peindre, ils auraient représenté les Dieux en boeufs, chevaux ou lions !"

C' est justement vers cette époque que les Grecs fondérent des cités en Gréce, mais aussi des colonies dans le Sud de l' Italie et en Asie Mineure. Les esclaves accomplissaient toutes les taches matérielles et les citoyens libres avaient tout loisir de s' intéresser a la vie politique et culturelle.

Dans les grandes villes, on vit naitre une nouvelle maniére de penser. Un individu isolé avait le droit de s' interroger sur l' organisation de la société. De la meme facon, chacun pouvait se poser des questions d' ordre philosophique sans avoir recours a la Tradition des mythes. Nous dirons que nous sommes passés d' un mode de pensée mythique a un mode de pensée fondé sur l' expérience et la raison. Le but des premiers philosophes Grecs fut en effet de trouver des causes naturelles aux phénoménes naturels.


G.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1525

Un mythe, c' est un récit sur les Dieux qui cherche a expliquer les phénoménes naturels et humains.

Les philosophes Grecs tentérent de démontrer que les hommes ne devaient pas se fier a ces mythes.

Vers 700 avant Jésus - Christ, Homére et Hésiode retranscrirent de nombreux mythes Grecs. Cela créa une situation sans précédent. Les mythes une fois couchés sur papier pouvaient en effet faire l' objet de discussions.

Les premiers Grecs critiquérent le panthéon des Dieux de Homére, car ils ressemblaient par trop aux hommes et étaient aussi égoistes et inconstants qu' eux.

Etc. etc.


Tout cela me parait EXTRÊMEMENT douteux ! Je ne sais pas qui est cet auteur, mais je crains qu'il ne se fourvoie légèrement....

MAIS une fois de plus, je ne suis que le FOU du ROI

Dernière édition: par Le Fou du Roi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1527

Le Fou du Roi écrit: Tout cela me parait EXTRÊMEMENT douteux !

Pour ma part, je suis plus nuancé.

Les Grecs ont vraiment critiqué les dieux d'Homère, mais en suggérant que pris à la lettre, ces mythes sont certes ridicules. Il ne faut donc pas se fier, en effet, à leur sens apparent, souvent grotesque et caricatural.

Et Homère et Hésiode les ont bien mis par écrit : qui le niera ?

Enfin, si l'interprétation semble, à première vue, souvent liée à des phénomènes naturels, je pense qu'à la suite des alchimistes, il faut essayer de rattacher leur description à ce que les philosophes voient se produire dans leur vase.

Le génie de la mythologie est d'avoir caché une science magistrale derrière des apparences franchement absurdes et parfois choquantes. Mais les anciens philosophes grecs n'en étaient pas dupes, leurs savants commentaires le prouvent.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa, Le Fou du Roi, Trémolo, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1528

ines écrit: “Qui ne sait pas tirer les leçons de 3 000 ans vit seulement au jour le jour.”
Goethe.

Belle citation !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1530

Bonsoir a vous, Le Fou Du Roi.

Ce qui m' importe, voyez vous, c' est que vous réagissiez.
Car mon auteur, certes, ne détient aucune vérité, loin de la.

Toutefois, vous constaterez par suite, que son étude vaut l' occasion d étre explorée.
Merci donc, Le Fou Du Roi d' avoir réagi.

Passez une agréable soirée !
A bientot.
Ines.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Le Fou du Roi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1531

Le projet du philosophe.

Ces philosophes vivaient a une autre époque - et peut étre dans une tout autre culture que la notre - il n' est pas superflu d' essayer de définir le projet de chaque philosophe. Pour cela, nous devons tenter de cerner les centres d' intérét spécifiques du philosophe. Tel philosophe peut s' intéresser a l' origine des plantes ou des animaux, tel autre a l' existence de Dieu ou a l' immortalité de l' ame. Une fois ce " Projet " clairement défini, il devient plus facile de comprendre la démarche de chaque philosophe. Car un philosophe ne s' intéresse pas a toutes les questions philosophiques a la fois.


Je dis " Un " et non " Une " philosophe, car l' histoire de la philosophie est jalonnée par les hommes. Les femmes ont été opprimées en tant que femmes et aussi comme étres pensants. C' est dommage, car de cette maniére nous avons perdu beaucoup de précieux témoignages. Ce n' est qu' au vingtiéme siécle que les femmes ont enfin pu prendre une place dans l' histoire de la philosophie.


G.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1533

ines écrit: Ce n'est qu'au vingtième siècle que les femmes ont enfin pu prendre une place dans l'histoire de la philosophie.

... si l'on ne compte pas les pythagoriciennes Théanô, Périctioné, Phintys, Mélissa, Myia, etc. ; ni Diotimé, qui initia Socrate à la philosophie ; ni Hypatie, la très savante philosophe d'Alexandrie ; ni Démô, souvent citée par l'archévêque Eustathe ; ni des dizaines d'autres pour l'Antiquité grecque.

Au Moyen Âge chrétien, le qualificatif païen de “philosophe” n'était pas trop à la mode, ni pour les hommes ni pour les femmes, mais le cas d'une Hildegarde de Bingen, déclarée “docteur de l'Église”, est loin d'être isolé.

( Il n'est pas bon de se donner pour “battue” d'avance, sans s'informer un tantinet sur la question ! :) )

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Trémolo, Yah El, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1534

Bonsoir Athanase.

Je suis entiérement d' accord avec vos propos, qui d' ailleurs, font preuve d' une grande culture.
J' ai également pensé a Hypatie entre autres.
Je pense que l' auteur a voulu dire par la que par le passé, en général, et pas seulement en philosophie, les femmes ont été reléguées.

Je dois bien avouer mon ignorance quant aux philosophes féminines que vous citez. Ce sont donc pour moi des pistes trés sérieuses a suivre.
Merci a vous Athanase. Et désolée de ce petit malentendu qui prend des proportions considérables dans le contexte du texte.

A bientot et bon dimanche.
Ines.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1539

Les philosophes de la nature.


Les premiers philosophes Grecs souvent appelés " Les philosophes de la nature " parce qu' ils s' attachaient avant tout a la nature et aux phénoménes naturels.


Nous nous sommes interrogés sur l' origine du monde. Nombreux sont ceux aujourd' hui qui pensent que quelque chose est né pour ainsi dire du néant. Cette pensée était loin d' étre répandue chez les Grecs. Eux soutenaient, pour une raison ou pour une autre, qu' au contraire " Quelque chose " avait toujours existé. Comment tout avait été créé a partir du néant ne constituait pas le fond du probléme. Par contre, les Grecs se demandaient comment l' eau pouvait se transformer en un poisson vivant, la terre inanimée faire pousser de grands arbres et le ventre de la femme donner vie a un petit enfant ?

Les philosophes avaient sous les yeux les changements perpétuels de la nature. Mais comment les expliquer ? Comment la matiére pouvait elle changer de nature et devenir quelque chose de complétement différent, par exemple quelque chose de vivant ?


Les premiers philosophes croyaient qu' il existait une substance élémentaire a l' origine de toutes ces métamorphoses. Difficile de savoir comment ils en vinrent a cette idée, mais une chose est sure : ils développérent la conception d' une substance élémentaire dissimulée derriére chaque forme créée dans la nature. Il devait y avoir " Quelque chose " a l' origine de tout et vers quoi tout retournait.

J.G.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1574

ines écrit: Vous sentez-vous apte a emmener des réponses éventuelles, au siècle de la modernité, aux philosophes grecs de la nature ?

Excusez-moi, Inès, mais je ne comprends pas votre question. Pouvez-vous la reformuler autrement, s'il vous plaît ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1578

ines écrit: Je souhaiterais que vous nous expliquiez ce à quoi vous croyez personnellement, en ce qu'il s'agit du questionnement des philosophes de la nature.

Vous remarquerez, à leur lecture, que ces philosophes, en réalité, ne se “questionnent” pas ; ils affirment en connaissance de cause.

Pour ne pas être trop long, je crois qu'on aurait intérêt à comparer attentivement ce qu'ils disent du feu, de l'eau, de l'air, etc. avec ce que les philosophes plus modernes, de la Renaissance par exemple, en disent ; je parle des seuls philosophes vraiment dignes de ce nom, qu'on a habitude d'appeler aussi "alchimistes”.

Par exemple, quand Thalès dit : « Tout coule », un alchimiste contemporain a commenté en disant que Thalès voyait couler dans son vase cette matière qu'on appelle «Tout».

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1588

Merci a vous Athanase.
Belle nuit.
Ines.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1644

Les diverses réponses auxquelles aboutirent les premiers philosophes ne doivent pas trop retenir notre attention. Ce qui nous intéresse, c' est de voir quelles questions ils posaient et quels types de réponses ils espéraient trouver. Il s' agit donc de nous concentrer davantage sur leur maniére de penser que sur le contenu exact de leur pensée.


Nous pouvons affirmer qu' ils s' interrogeaient sur les changements visibles au sein de la nature. Ils essayaient de formuler quelques lois naturelles éternelles. Ils voulaient comprendre les événements qui se produisaient dans la nature sans avoir recours aux mythes qu' ils connaissaient, donc étudier avant tout la nature elle meme afin de mieux comprendre tous les phénoménes naturels. C' était autre chose que de rendre les Dieux responsables de la foudre, du tonnerre, de l' hiver ou du printemps !


Le philosophe se libéra peu a peu de la religion. On pourrait dire que les philosophes firent les premiers pas vers un mode de pensée scientifique et furent les précurseurs de ce qui allait devenir la science de la nature.

Avec le temps, les philosophes de la nature nous ont laissé peu de traces de ce qu' ils ont dit ou écrit. Le peu qu' il nous reste nous a été transmis par Aristote qui vécut quelques siécles aprés eux. Aristote se borne a résumer les conclusions auxquelles étaient parvenus ces philosophes, ce qui nous permet malheureusement pas de comprendre comment ils y sont arrivés......Disons que le " Projet " des premiers philosophes tournaient autour du " Principe premier " et de ses métamorphoses au sein de la nature.

G.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.227 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web