ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

Kairos.

Plus d'informations
#1329

Kairos est le Dieu de l' occasion opportune, du right time, par opposition a Chronos qui est le Dieu du time. Il est souvent représenté comme un jeune homme ayant une épaisse touffe de cheveux a l' avant d' une téte chauve a l' arriére ; il s' agissait de " Saisir par les cheveux " lorsqu' il passait.....toujours vite. On le définit comme une allégorie de l' occasion favorable souvent représenté sous forme d' un éphébe aux talons et aux épaules ailés. Plusieurs auteurs utilisent le mot Kairos comme substantif pour désigner l' aptitude a saisir l' occasion opportune. Ce terme est utilisé en philosophie, en théologie, en psychologie et en pédagogie. On l' emploie aussi dans les sciences de l' administration.

A.G.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa, Le Fou du Roi, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1342

" Je voudrais ajouter quelques mots sur la notion de Kairos, dont il a été question plusieurs fois. C' est une notion spécifiquement Grecque. Elle s' est développée dans une réflexion sur la pratique, pratique rhétorique, militaire, médicale. Le Kairos, qu' on traduit en Latin par opportunitas, en Francais par occasion, reléve de la nature des choses : l' état par exemple des sentiments d' une foule, de la santé d' un patient ; mais il reléve aussi d' un savoir : la connaissance que le rhéteur a du moment ou l' on peut faire basculer un auditoire, que le médecin a du moment ou l' on doit donner le médicament pour renverser la situation. C' est aussi du temps, mais qui est hors de la durée ; c' est l' instant fugitif mais essentiel, soumis au hasard mais lié a l' absolu. Ainsi, considérer la sensation comme le Kairos est une vue trés profondément Grecque, parce que le Kairos renvoie au cours du monde, au hasard, au déroulement imprévisible des choses, mais aussi a un savoir antérieur. Le Kairos n' est rien sans le savoir qui permet de le reconnaitre ; il n' est qu' événement parmi d' autres pour celui qui ne sait pas. Mais, pour celui qui sait, il est ce qui lui révéle son propre savoir, par le choc de la réalité qui se révéle comme signifiante. On ne peut étre philosophe comme l' était Louis Guillermit, que si l' on s' est fait Grec, je veux dire si l' on a lu, médité, pensé les textes Grecs, et non seulement les textes philosophiques."


A.G.

Dernière édition: par ines.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Thalie, Trémolo, Apolline, Pantout

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1349

Cf. Le Message Retrouvé de Louis Cattiaux, XIX, 24 "Quand nous aurons saisi le Seigneur par sa chevelure dorée ..." Je vous laisse lire la suite.

Autre chose. KAIROS vient de KARA (la tête).
Il faut donc saisir une chose qui est fugitive et la fixer. Cela ressemble au Mercure des alchymistes.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Fou du Roi, Trémolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1357

Je me souviens de mon maître de grec qui signalait que KAIROS était l'anagramme de IKAROS, le célèbre Icare.

Ses os soient bénis !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa, Le Fou du Roi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1361

Quelle est donc cette faculté, ce sens en nous qui nous rend plus ou moins apte a saisir l' occasion opportune ? Pouvons nous la développer ? Si l' occasion opportune est un don des Dieux, quelles sont les vertus qui nous disposent a accueillir ce don ? Question cruciale, particuliérement a une époque ou le choix est un absolu.

" S' il n' y a qu' une facon de faire le bien, il est bien des maniéres de le manquer. L' une d' elles consiste a faire trop tot ou trop tard ce qu' il eut fallu faire plus tard ou plus tot. Les Grecs ont un nom pour désigner cette coincidence de l' action humaine et du temps, qui fait que le temps est propice et l' action bonne : c' est le Kairos, l' occasion favorable, le temps opportun."

- " La prudence chez Aristote." de Pierre Aubenque.
éditions Puf, 1963.

Dernière édition: par ines.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Fou du Roi, Trémolo, Pantout

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1372

Il en est ainsi dans l' ordre moral, mais aussi dans l' art : " Le temps de l' opération technique n' est pas une réalité stable, unifiée, homogéne, sur quoi la connaissance aurait prise ; c' est un temps agi, le temps de l' opportunité a saisir, du Kairos, ce point ou l' action humaine vient rencontrer un processus naturel qui se développe au rythme de sa durée propre. L' artisan, pour intervenir avec son outil, doit apprécier et attendre le moment ou la situation est mure, savoir se soumettre entiérement a l' occasion. Jamais il ne doit quitter sa tache, dit Platon, sous peine de laisser passer le Kairos, et de voir l' oeuvre gachée."

- " Mythe et pensée chez les Grecs."
Jean- Pierre Vernant éditions Maspero 1965, tome 2, page 59.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1375

Dans un commentaire sur Pindare, Gilbert Romeyer Dherbey, souligne le caractére divin du Kairos. " Le Kairos, écrit il, est un don, et le don est un Kairos ; l' intervention du Dieu dans le sort des mortels en modifie la temporalité, et l' on comprend dés lors que l' un des sens de Kairos ait désigné le moment fugace ou tout se décide, ou la durée prend un cours favorable a nos voeux. L' irruption soudaine du Kairos, c' est a dire d' un temps visité par le Dieu, se marque en général chez Pindare, par l' apparition de la lumiére."" Lorsque l' orage a bien enténébré la terre, soudain le vent faiblit, la pluie s' arréte, la nue s' entrouve - et c' est l' embellie, une clairiére de lumiére soudain, dans un lieu de désolation. L' homme a senti le passage du Dieu, et tel est le Kairos. Le Kairos est une seconde d' éternité."

- " La parole archaique."
Gilbert Romeyer Dherbey, éditions Puf, 1999, page 11 - 12.

Dernière édition: par ines.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Fou du Roi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1394

On voit que ces auteurs cités ont assez bien deviné ce qu'était ce KAIROS. Chapeau pour eux, surtout celui qui cite Pindare !
Il ne leur reste plus, maintenant, qu'à l'expérimenter.
Ce petit Kairos, en effet, deviendra grand, pourvu que Dieu lui prête vie, c'est-à-dire un corps ...

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Le Fou du Roi, Lucie Yolle

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1400

Kairos le créateur : quel temps est il ?



Dans la Gréce Antique, il n' y avait pas un mais deux temps. Le monde moderne ne connait que le temps Chronos : mesurable, linéaire, successif et répétitif, en un mot, quantitatif, avec pour critére, la durée. Or les Grecs vivaient aussi selon le temps Kairos : temps incommensurable, sphérique, holistique et unique, en un mot, qualitatif, et avec l' intensité pour critére. Une distinction qui recéle des implications immenses, aux points de vue épistémologique, voire initiatique.


Hésiode disait que le Kairos est " Tout ce qu' il y a de mieux " et Euripide qu' il " Est le meilleur des guides dans toutes les entreprises humaines." L' idée Antique et Traditionnelle selon laquelle " Le Kairos est une seconde d' éternité " peut également se comprendre, nous allons le voir, du point de vue de la science et de la philosophie modernes, dans ce qu' elles ont pu produire de meilleur : la physique quantique d' une part, la phénoménologie de Raymond Abellio d' autre part.


D.L.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1403

Chère Inès,
Je suis étonné de lire que le chronos pourrait avoir été linéaire pour les Grecs. J'aimerais avoir l'avis d'Athanase Lynxe sur ce sujet. Il est plus calé que moi certainement dans ce domaine.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Fou du Roi, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1408

Chronos et Kairos : deux paradigmes existentiels et ontologiques.


La distinction entre Chronos et Kairos a été mise a profit, derniérement, par le biologiste Suédois Carl Johan Calleman, dans " Cosmologie maya et théorie quantique " ( Alphée, 2010 ), ouvrage qui mobilise les acquis de la physique quantique pour décrire le fonctionnement et l' évolution de l' Univers, du Big Bang a nos jours, selon la conception des mayas ( telle du moins qu' il l' a comprise et interprétée ).


" Pour comprendre le temps, constate ainsi Calleman, nous pourrions d' abord considérer le fait que les anciens Grecs reconnaissaient deux aspects du temps, Chronos et Kairos : Chronos signifiait le temps mesurable quantitatif et Kairos était le " Bon moment " qualitativement parlant. Chronos pouvait étre mesuré en faisant des comparaisons avec des appareils mécaniques et des cycles astronomiques, alors que Kairos était uniquement percu en certaines occasions cruciales comme une opportunité ou une crise, comme si un processus évolutionnaire essayait de se manifester de force a ce moment précis dans le temps. Celui ci était alors considéré comme le " Bon " moment. Kairos exprime ainsi ce qui est " Dans l' air " et sur le point d' arriver, et si on ne comprend pas sa relation a l' évolution, il est souvent vécu comme un aspect magique, ou du moins subjectif du temps. Kairos, ou " Temps évolutionnaire " est cependant l' aspect du temps qui nous octroie la véritable expérience du temps comme quelque chose qui est plus qu' une série de moments discrets et sans rapport." Calleman évoque ici, sans s' y attarder, le caractére aléatoire, et partant, absurde, du temps Chronos : simple succession de durées relatives et circonstancielles ( a commencer par la rotation des planétes autour du soleil, qui n' a rien d' un phénoméne perpétuel ou inaliénable ), il ne répond a aucune autre raison que de segmenter notre propre durée de vie humaine, dans un but d' encadrement social et d' organisation économique. Norbert Elias, l' un des rares sociologues a s' étre penché sur la question du temps, avait déja souligné le caractére purement social et conventionnel du temps Chronos, et partant, sa dimension aliénante. Le temps Chronos est tendanciellement artificiel, en décalage voire en opposition avec les rythmes naturels - a commencer par nos propres rythmes biologiques ( le rythme circadien ) : il a donc un aspect potentiellement malsain, au sens propre et physiologique de ce mot."


D.L.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1410

Kairos.


Dans son sens Biblique, le Kairos est le moment choisi par Dieu pour l' accomplissement de son dessein, le moment particulier de l' action divine. Dans son éternité, Dieu ne connait pas le " Chronos " ( c' est a dire : " Le temps continu ") mais bien le " Kairos ", qui est le moment de son intervention dans le temps humain.


Cette intervention n' est pas obvie. L' épaisseur du temps humain et les multiples préoccupations de l' homme font qu' il lui est nécessaire de faire preuve de discernement pour reconnaitre dans sa vie ( ou celle du monde ) le Kairos divin.


Ainsi, dans le Nouveau Testament, le mot " Kairos " revient 86 fois pour indiquer un " Moment ", une " Saison ", surtout celle de la moisson ( le moment est arrivé ), tandis que le mot " Chronos ", qui indique une certaine " Quantité " de temps, tel une " Journée " ou une " Heure ", est utilisé 54 fois.


Jésus fait une distinction entre son " Moment " personnel et celui de ses disciples, son " Kairos " n' étant pas encore arrivé, tandis que celui des disciples ( également " Kairos ") est toujours disponible, banalisé dans la répétition et continuité.


Certains théologiens ont étendu le sens Biblique du mot " Kairos " a certains moments ou tournants majeurs dans l' histoire de l' église Universelle ( ou d' églises particuliéres ), considérées comme particuliérement marquées de la Grace divine.

Dans son interprétation de l' histoire du Salut le théologien Luthérien Paul Tillich utilise fréquemment le concept Biblique. La venue du Christ dans l' histoire humaine est le " Kairos " par excellence. D' autres moments, de crises ou d' ouverture particuliére dans l' histoire, ont appelé a des décisions existentielles humaines parce qu' elles y ont percu le moment divinement choisi.


En philosophie certains, particuliérement Heidegger, ont emprunté la conception Biblique du Kairos - en ce cas le Kairos eschatologique ( le moment choisi par Dieu pour le retour du Christ a la fin des temps ) - pour lui donner une application séculiére.


W.E.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1412

Kairos, une action objective et transcendante.



" Mais puisque le monde moderne ne reconnait que l' aspect mesurable du temps, reprend Calleman, chaque fois que nous prenons part a des coincidences remarquables, nous avons tendance a les considérer comme mystérieuses." Et encore : a quel point peut on aussi avoir tendance a ignorer ces coincidences, les considérant comme de fugaces et innocentes absurdités ? Alors qu' en fait " De telles coincidences remarquables s' avérent étre les moments déterminants de la vie, qui servent a lui donner sa future direction." Les événements coincidents et synchroniques n' ont l' apparence du hasard que pour mieux défier nos repéres et bousculer nos habitudes - ébranler sur ses bases notre rationalité ordinaire - et jeter, comme une torche dans une cave obscure, une clarté aussi soudaine qu' inattendue sur la situation.


D.L.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1422

Kairos, une action objective et transcendante.


Ce sont la, typiquement, les synchronicités étudiées par Pauli : des expériences qui transcendent l' aspect linéaire et successif du temps au profit de sa tendance sphérique ou holiste et intégrative. L' expérience de Kairos, en effet, a ceci d' essentiel qu' elle donne du sens : elle implique l' individu dans un état de plénitude et du meme coup explique le sens, objectivement, de l' expérience vécue subjectivement. Kairos exprime ainsi, nous dit Calleman, " Le timing " du Cosmos, et il est clair que chaque fois que nous en faisons partie, nous avons des raisons d' admettre que nous faisons partie d' un dessein supérieur." Calleman adhére en effet a la théorie du " Dessein intelligent " ( intelligent design ) selon laquelle l' Univers a un but, une intention, et qu' il se manifeste, fonctionne et s' organise, avec une invraisemblable intelligence, en rapport avec ce but. " Meme si Kairos a toujours été percu comme un facteur subjectif, ou meme magique " reléve justement Calleman ( a la suite de Pauli ) " On peut aussi voir cet aspect du temps comme une expression du rythme évolutionnaire global de l' Univers a tout moment donné. Le " Moment juste " serait alors celui ou telle opportunité s' impose, meme si cela peut étre vécu trés subjectivement " alors qu' en fait " La raison pour laquelle de telles opportunités évolutionnaires se présentent en premier lieu est qu' un facteur objectif " et donc transcendant " Les pousse a se manifester au " Bon moment ", c' est a dire au moment ou cette manifestation aura - et donnera - le plus de sens et de valeur de pertinence et de cohérence a celle ou celui qui en aura été l' objet. Ce " Bon moment " , chez Calleman ( qui n' est pas biologiste pour rien ), a pour critére la qualité évolutionnaire : c' est un saut quantique améliorant les capacités cognitives et le niveau de conscience, l' autonomie et la complexité des organismes.


D.L.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1465

Chère Inès,
Continuez, car c'est intéressant. Mais vous devez savoir dès maintenant que ni la biologie moderne ni la physique quantique n'éclairera jamais personne sur le KAIROS. Il s'éclaire par lui-même dès qu'on l'a saisi au moment propice, par les cheveux dorés. Or, ces savants, croyant connaître quelque chose par eux-mêmes, s'excluent de jamais pouvoir l'attraper. Il faut être comme un mort entre ses mains, pour qu'il nous instruise.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Herr Tripa, Yah El, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.388 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web