ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

Mathématiques

Plus d'informations
#25

Bonjour,

Je ne peux résister à l'envie de citer un passage de cet article incroyablement clair sur les questions de l'animus, anima, mens, Tardemah et j'en passe, rédigé par Caroline Thuysbaert dans la revue du Miroir d'Isis n°22, que nous avons également republié avec leur aimable accord sur notre site :

La Beauté des Nombres dans l'école de Trithème - À LIRE ABSOLUMENT !

www.arca-librairie.com/les-articles/herm...ano-miroir-d-isis-22

L’homme est naturellement Un et on ne le compte pas ; mais surnaturellement, on le compte en deux, à savoir en spiritus et en corps, qui constituent en lui le binaire. Mais à cause de l’antique corruption, le dernier surpasse le premier, ce qui fait que le spiritus ne peut rien produire d’admirable. Pour qu’il le puisse dans cette vie, le binaire devra être surpassé par le ternaire, c’est-à-dire que le corps doit se conformer à la nature du spiritus et que le spiritus doit être conjoint au corps, en sorte d’y avoir ensuite la paix. Cela fait, le ternaire, né dans la seconde unité, jubile désormais parfaitement. En effet, c’est à partir desdits deux et des précédents qu’un troisième s’est fait Un, par union. Cette conjonction doit néanmoins se faire par les degrés du quaternaire, c’est-à-dire par la transmutation des éléments dont le corps se compose, en un élément unique et très pur, de la manière suivante [...]

Le passage en question est un extrait du BEYA n° 13 (Paracelse, Dorn, Trithème)

MAGNIFIQUE !

Dernière édition: par arca.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Athanase Lynxe, almurida, Apolline, Benoît-Michel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#28

L’homme est naturellement Un et on ne le compte pas


Cette phrase rappelle fortement une définition qu'Henri-Corneille Agrippa donne de l'âme:

"L'âme de l'Homme est une certaine lumière divine, créée à l'image du verbe cause des causes et premier exemplaire, la substance de dieu signée de son sceau dont le caractère est le verbe éternel. Encore l'âme de l'homme est une certaine substance divine indivisible, présente en sa totalité à chaque partie du corps, produite par un auteur incorporel de telle nature qu'elle tient tout de la puissance de l'agent et rien du fond de la matière. L'âme est un nombre substantiel, uniforme, retournant sur soi-même et rationnel, d'une condition élevée bien au-dessus de tous les corps matériels, qui ne se divise pas comme la matière, et ne provient pas de choses au-dessous d'elle et corporelles, mais d'une cause efficiente; car elle n'est pas un nombre quantitatif, c'est un nombre indépendant de toutes les lois corporelles, c'est pourquoi elle n'est point sujette à division, ni à multiplication par parties. L'âme est donc une certaine substance divine, émanant des sources divines, et portant le nombre avec elle, non pas ce nombre suivant lequel l'architecte a disposé toutes choses, mais bien le nombre rationnel qui lui permet de tout comprendre par la proportion qu'elle a avec toutes choses. Une telle âme humaine, selon la doctrine des platoniciens, procédant immédiatement de dieu, se joint par des Milieux convenables à ce corps matériel; à cet effet, dès sa descente même, elle se trouve revêtue d'un petit corps céleste et aérien, qu'on appelle le véhicule éthéré de l'âme, ou encore le char de l'âme."
(Agrippa, La Philosophie occulte ou la Magie, Éditions Traditionnelles, p. 163-164)

Peut-on en conclure que quand Gérard Dorn dit que l'Homme est Un, il parle de son âme?

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Athanase Lynxe, Le Fou du Roi, almurida, Apolline, Benoît-Michel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#84

J'ai entendu ou lu quelque part que le 1 n'était pas un nombre et que le premier nombre est en fait le 2...

Je me souviens d'avoir lu dans le Zohar cette super "histoire" des lettres qui se présentent devant Dieu pour savoir quelle serait la première lettre de la création, de la Torah... Et c'est effectivement la lettre Beith (2e lettre de l'alphabet hébreu) qui remporte la palme...

Quelqu'un pourrait-il éclairer mes lanternes à ce sujet ? Quel Micmac !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cybele Encemiroir

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#91

Henri-Corneille Agrippa peut peut-être apporter un peu de clarté dans votre micmac:

"Le nombre duel est le premier nombre, parce que c'est la première quantité ou multitude, il ne peut être mesuré par aucun nombre, que par la seule unité qui est la mesure commune de tous les nombres; il n'est point composé de nombres, mais de la seule unité qui est la mesure , étant coordonné d'un et un, il ne s'appelle point incomposé, mais plus proprement non composé; le nombre trinaire s'appelle le premier incomposé; le duel la première semence de l'unité, et la première création ou production: d'où on l'appelle Genèse, et Junon, et l'opinable corporation, la preuve du premier mouvement, et la première forme de la parité. [...] Il s'appelle encore le nombre de charité et d'amour mutuel, de noces et de société, comme l'a dit le Seigneur : ils seront deux dans une seule chair. [...]" (Agrippa, La philosophie occulte, Editions traditionnelles, tome 2, p. 17)

Un peu plus loin, il a l'air de donner une valeur plutôt mauvaise au nombre 2. S'agirait-il d'une tradition différente?

"Et saint Jérôme contre Jovien écrit: il n'a pas été dit, dans le second jour de la création du monde : et le seigneur vit qu'il était bon, parce que le nombre duel est mauvais. [...] Pythagore, comme rapporte Eusèbe, disait que l'unité était dieu et bonne intelligence, et que la dualité était daïmon et mauvaise, dans laquelle se trouve la multitude matérielle; c'est pourquoi les pythagoriciens disent que le duel n'est pas un nombre, mais une confusion d'unités " (Agrippa, La philosophie occulte, Editions traditionnelles, tome 2, p. 18)

Dernière édition: par Herr Tripa.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Athanase Lynxe, Le Fou du Roi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#100

Herr Tripa écrit: Pythagore, comme rapporte Eusèbe, disait que l'unité était dieu et bonne intelligence, et que la dualité était daïmon et mauvaise, dans laquelle se trouve la multitude matérielle; c'est pourquoi les pythagoriciens disent que le duel n'est pas un nombre, mais une confusion d'unités " (Agrippa, La philosophie occulte, Editions traditionnelles, tome 2, p. 18)


Pythagore se serait inspiré d'Homère. On lit chez Plutarque:

«Homère s’avère, à son tour, prendre généralement en bonne part la nature du Un (hen), et en sens contraire celle de la Dyade (dyas). Souvent, en effet, il qualifie de enees (“bienveillant”) l’homme de bien, et de eneeie (“bienveillance”) la disposition correspondante. Inversement, il emploie le mot dye dans le sens de “malheur”.»

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benoît-Michel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#133

Une autre citation de Cesare della Riviera, Le Monde magique des héros, p. 96 :

Que se stupéfie le géomètre, anxieux du mode de retrouver la jamais connue quadrature du cercle, en voyant, dans notre magie, le même cercle être au carré totalement égal ! C'est pourquoi quiconque, hors de cette magie, tente honnêtement de parvenir à cette égalité, vainement et inutilement (selon notre opinion) se fatigue, avec Archimède, Orontius et d'autres encore.


Quelqu'un aurait-il une idée sur la signification de la quadrature du cercle en alchimie ?

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: JeannotLapin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#283

Pythagore dit que le monde a été fait des cinq figures des corps solides, lesquelles s'appellent aussi “mathématiques” :

– du cube, qui est le corps carré à six faces : la terre ;
– de la pyramide : le feu ;
– du corps à huit faces, qui est l'octoèdre : l'air ;
– de l'icosaèdre, qui est le corps à vingt faces : l'eau ;
– et du dodécaèdre, qui est le corps à douze faces : la suprême sphère de l'univers.

Platon suit en cela Pythagore.


(David Lagneau, Harmonie mystique)

Dernière édition: par Athanase Lynxe.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Le Fou du Roi, ibn al-3adam, Albert, Cybele Encemiroir, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#545

J'ai dans mes notes ceci, mais cela répond-il à votre question ?

"L'aire du cercle, suivant le papyrus Rhind (papyrus égyptien du XVIIe av. J-C), est égale au carré construit sur les huit neuvièmes du diamètre, soit (8/9 D) x (8/9 D), autrement dit (16/9 . R) x (16/9 . R), ou encore (16/9 au carré) x R au carré , ce qui revient à attribuer au nombre pi la valeur (16/9 au carré) = 3,1604, au lieu de 3,1415...
Par quels moyens les géomètres égyptiens ont-ils obtenu cette approximation remarquable? Elle est due, dit Gaston Milhaud, à un procédé qui nous échappe. Eric Peet refuse également de se prononcer. Tout aussi prudent, Abel Rey propose du moins une hypothèse, celle d'une comparaison intuitive entre le cercle de diamètre 9 et le carré de côté 8. Il est assez curieux de constater d'autre part que la fraction 8/9, utilisée comme base de calcul, soit la fraction caractéristique de l'intervalle d'un ton dans la gamme pythagoricienne et que, par conséquent, le nombre approché de la géométrie de Rhind devienne un nombre musical." (P.H.Michel, De Pythagore à Euclide, Paris, 1950, pp. 13-14)

Plus d'infos ici : fr.wikipedia.org/wiki/Papyrus_Rhind

Dernière édition: par JeannotLapin. Raison: Typographie
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Athanase Lynxe, Le Fou du Roi, Albert, Benoît-Michel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#579

Et comme disait le grand maître Feng Djun tuLuk Padawan Flux du Flex
"Prends-toi la tête mais te la casse pas" :silly:

Je plaisante bien sûr ! Merci JeannotLapin
Et tiens, by the way, serais-tu arrivé à arriver à la fin du " De Pythagore à Euclide" ? Si oui, = immense vénération !!!

Dernière édition: par Le Fou du Roi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#593

Non, malheureusement j'ai égaré la copie que je possédais ... je sens qu'il y a du défi dans l'air :-)
Blague à part, la formule donnée ci-dessus, une fois retranscrite sur papier, est très simple à comprendre. Le schéma sur Wikipedia, dans le lien donné, illustre à merveille l'approximation quasi miraculeuse des Égyptiens sur le nombre Pi.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#594

PAS MAL DU TOUT ! A VOIR =

Ce site reprend une sorte de concordance des nombres, incroyablement FOURNI, et les informations viennent de toutes sortes de traditions !
On part du symbolisme, vers La Bible et puis le général et la numérologie...
Franchement ça vaut le coup d'oeil ! et de mettre en favoris, le jour où....

Par contre, faites des copier/coller, c'est écrit sur fond noir et les yeux sont explosés en30 secondes !!

anagogie.free.fr/nombres/

Un petit exemple ? Ok alors, pour le nombre 11520 je trouve

Général

Représente les dix mille êtres selon le Yi-King, ou livre des Mutations, obtenus par l'addition des 4608 essences féminines et des 6912 essences masculines. En effet, les 64 hexagrammes du Yi-King formés de 6 lignes chaque forment un total de 384 lignes, soit 192 lignes pairs et 192 lignes impairs. Les compilateurs du Yi-King avaient décidé qu'il y avait 24 hexagrammes de 192 lignes pairs donnant 4608 essences féminines. Ils ne multiplièrent par les 192 lignes impairs par les 40 hexagrammes restant, 64 - 24, mais par 36, obtenant la somme de 6912 essences masculines.


Faut le faire quand même - chapeau !!!

Dernière édition: par Le Fou du Roi.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Trémolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#687

Ce texte d'Agrippa est tout bonnement remarquable! On retrouve exactement la même chose dans les dix Archidoxes de Paracelse, mais je n'ai pas la référence.
Oui, l'âme a un véhicule qui lui-même est véhiculé par le corps. Cela fait qu'ils sont 4 en 3. Car un des trois, est hermaphrodite: il est à la fois véhicule et véhiculé.

Tout cela prouve que la science traditionnelle des nombres, qui n'a presque plus rien à voir avec celle qui permet aujourd'hui aux ingénieurs de contruire des ponts et d'aller sur Mars, est un secret qu'on ne peut aborder qu'en recevant le don de Dieu, et non par étude universitaire.
Ce don doit nous "simplifier", c'est-à-dire nous ramener à l'unité.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Cybele Encemiroir, Apolline

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#814

On sait que dans l'Apocalypse de Jean, le nombre de la "bête" est 666. Ce qui est moins connu est que, d'après la guématrie, "Iesous" exprime le nombre 888.

I E S O U S
10+8+200+70+400+200 = 888

Ce nombre était considéré comme magique et sacré par les anciens pour plusieurs raisons, y compris le fait que l'alphabet grec donne tous les nombres associés aux 24 lettres de l'alphabet grec donne 888. Il est significatif qu'en musique, science sacrée pour Pythagore, 666 est le rapport représentant la quinte sur une corde vibrante et 888 l'intervalle d'un ton entre deux notes.

Que le nom de Jésus égale 888 n'est pas le fait d'un heureux hasard. Le grec Iesous est une traduction artificielle forcée de l'hébreu Joshua (Josué), œuvre délibérée des évangélistes en vue d'exprimer ce nombre symbolique important.

[...] D'autres noms paraissant dans les évangiles sont significatifs une fois traduits en nombres de cette manière. Jésus donne à son disciple Simon le nom Cephas voulant dire "pierre". En grec ancien, ce nom équivaut à 729, nombre important pour les païens. Plutarque, prêtre d'Apollon à Delphes, note que 729 est le nombre du soleil car c'est le nombre de jours et de nuits d'une année.

T. Freke et P. Gandy "Les mystères de Jésus".

Dernière édition: par Le Fou du Roi.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Athanase Lynxe, Cybele Encemiroir

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#863

Le but de toute science mathématique est d'arriver à la solution des problèmes qui lui appartiennent. L'alchimie, comme toute science, a des problèmes ; donc le but de la mathématique hermétique est de conduire à leur solution. Mais tous les problèmes de cette science dépendent d'un seul et n'en sont que des cas particuliers. Ce problème est celui de la médecine universelle qui est l'unique et véritable moyen d'entretenir toutes choses en état d'équilibre parfait ou de rétablir cet équilibre s'il a été détruit. Par l'équilibre la vie se conserve, par le défaut d'équilibre elle s'éteint. Les métaux imparfaits sont en équilibre instable, ils sont donc malades et la perfection en équilibre parfait de l'or peut seul les rendre inaltérables.

Wolsky "La mathématique hermétique dévoilée"

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Athanase Lynxe, Cybele Encemiroir, Trémolo, JeannotLapin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#867

Paracelse dit exactement la même chose dans La Vie Longue. Comme quoi, ceux qui disent que l'art médical n'a rien à voir avec les travaux hermétiques, affichent l'ignorance la plus totale. En effet, le corps glorieux est en équilibre parfait. C'est pourquoi il est inaltérable comme l'or.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arca, Trémolo, Apolline, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.433 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web