ARCA Librairie
Antoine de Lophem
B-1390 Grez-Doiceau Belgique
Tél. : 0032 (0)479 47 45 42
info@arca-librairie.com
www.arca-librairie.com

Les Alchimistes.

Plus d'informations
#1499

Une recherche de l' absolu.


L' alchimie nous enveloppe, nous entoure, nous cerne, nous provoque, et nous ne la voyons nulle part.


Elle est dans les lieux que nous parcourons chaque jour, dans les objets que nous saisissons, dans les usages que nous suivons, dans le langage que nous parlons, et meme dans l' actualité que nous lisons dans nos journaux. Elle hante la littérature, habite les Arts plastiques et sonores, se déploie dans la nature. Et pourtant, nous promenons sur son omniprésence le regard terne de ceux qui ont des yeux et ne voient rien.


B.J.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1504

Une recherche de l' absolu.


Le Parisien qui se hate sous la pluie, traversant la place Maubert, se doute t il que ce nom vient de Magnus Albertus, Albert le Grand, théologien du treiziéme siécle, alchimiste détenteur de la pierre philosophale - et saint, de surcroit - qui, faisant salle comble en Sorbonne, dut aller enseigner sur une place publique ?.....Ce meme Parisien, qui passe aujourd' hui entre les anciennes Halles et le centre Beaubourg, sait il qu' il foule l' emplacement meme qui , jusqu' au dix huitiéme siécle, fut le charnier des Innocents, ou étaient censés reposer l' " Escrivain " Nicolas Flamel et dame Pernelle, son épouse ?.....Notre flaneur sait il lire dans les trois ourobouros de la Cour carrée du Grand Louvre le " Triple mercure " du Grand Oeuvre ? Et sur la place de la Bastille, levant les yeux vers la colonne de Juillet, d' Augustin - Alexandre Dumont, songe t il que le génie de la Liberté, immobile sur le globe - terrestre, et pourvu d' ailes, est une moderne réplique du " Fixe " et du " Volatil ?"


B.J.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Athanase Lynxe, Le Fou du Roi, Trémolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1518

C'est vrai qu'il est incroyable, lorsque nous en avons l'occasion, de prendre conscience des nombreux symboles qui "hantent" les lieux que nous fréquentons souvent sans le savoir.

J'ai par ailleurs un livre sur "l'histoire secrète de Bruxelles" de Saint Hilaire sur mon bureau depuis 2 ans je crois... Il faudra décidément que je le lise un jour...

Nous avions cependant eu la chance de visiter la grand place avec une dame charmante qui nous avait montré qqs traces alchimiques de ci de là... C'est toujours intéressant !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Herr Tripa, Pantout, Yah El, ines

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1690

Partout visibles dans nos villes, les fontaines flanquées de lions crachant l' eau mettent en scéne le " Lion rouge " qui distribue l' Or potable, autrement dit l' élixir d' immortalité. Toutes sortes d' images, de sculptures, prises pour de simples ornements - sphinx, gorgones, phénix, griffons, guirlandes et feuillages - ont en réalité une signification hermétique oubliée. De vieilles cités médiévales comme celle de Cordes respirent l' alchimie a tous leurs coins de ruelles. Ce ne sont le plus souvent que vestiges sur les facades, qu' il faut savoir repérer, tel, a Lisieux, la Manoir de la Salandre, avec l' homme a l' écot du poteau cormier ou la salamandre et le singe au pommier ; a Thiers, le logis de l' énigmatique Homme sauvage. Il faut savoir scruter les pignons en encorbellements des maisons de bois, les panneaux des vieux huis, les symboles et motifs d' adeptes appartenant a des confréries secrétes, les niches et leurs figurines, les tympans et piliers sculptés, quand le temps, la pollution et l' ignorance humaine née de l' oubli des savoirs initiatiques ne les ont pas détruits.

L' alchimie intrigue, attire, déconcerte, stimule et décourage ; elle se donne et se refuse. Elle excelle a brouiller les pistes, se hérisse d' obscurités, de difficultés renouvelées et inattendues. Elle constitue surtout l' une des grandes énigmes du passé, qu' il s' agira d' élucider sur le mode d' une enquéte policiére. Et, d' entrée de jeu, les piéges nous guettent.

Il n' a jamais été précisé nulle part ce qu' était la " Matiére premiére "; pas davantage la " Pierre philosophale." Ce sont les deux difficultés majeures du probléme. Elles résident, l' une, au tout début de l' Oeuvre ; or, la Materia Prima est le point de départ de toutes les opérations ; et l' autre, a son ultime fin ; or, nul n' a jamais dit clairement ce qu' était la " Benoite pierre ", aboutissement de toutes les opérations. Nous ne sommes renseignés que sur l' entre - deux, ne connaissons que les étapes intermédiaires.

On n' a jamais su non plus vraiment le nombre des opérations tout au long du processus, ni leur nom. Pas davantage l' ordre des substances et des procédés employés. Soufre, Mercure, Sel alchimiques ne sont pas le soufre, le mercure ni le sel chimiques - d' ou la majuscule qui sert a les différencier. L' Eau, l' Air, le Feu, la Terre ne sont pas ce que nous désignons par ces termes ; ils ne sont pas des éléments matériels, mais des états de la matiére, voire des essences, des symboles archétypiques.

Tandis que la tripartition de l' étre humain distingue successivement le corps - le véhicule physique - l' ame - l' intermédiaire psychique - et l' esprit - la part spirituelle - l' alchimie distingue le corps, l' esprit et l' ame. Autrement dit, l' esprit occupe le niveau intermédiaire et correspond a l' ame, tandis que l' ame est mise en lieu et place de l' esprit. Cependant, et sans prévenir, les alchimistes se référent parfois a la répartition qui les la notre aujourd' hui.

B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1692

Maintes " Demeures philosophales " plaident en faveur de cette présence alchimique ; le palais de Jacques Coeur et l' hotel Lallement a Bourges, le chateau du Plessis - Bourré en Anjou, le " Merveilleux Grimoire " de Dampierre - Sur - Boutonne et son plafond a caissons sculptés, et parmi tout un peuple de gargouilles, dragons, marmousets et tarasques s' accrochant aux clochers, aux galeries, aux voussures, les sculptures des cathédrales, dont Notre - Dame de Paris.

La France abonde de ces hauts signes. Il peut n' étre pas sans intérét que " France " se dise Sarfat en Hébreu, qui signifie " Creuset." Si ce creuset est bien le pays ou, de tout temps, ont convergé toutes sortes de peuples et d' idées, il désigne aussi le récipient ou l' on méle les différents métaux, ou on les fond pour faire de l' Or. On n' a pas manqué de signaler l' origine alchimique du drapeau Francais, composé en 1794 par le macon écribouille Louis David. Si, du point de vue social, le bleu nuit ( noir atténué ) représente la bourgeoisie, le blanc, le peuple ( les " Pierrots "), et le rouge, la royauté ( la " Baillie "), ou si, du point de vue religieux, le bleu nuit désigne la Vierge, drapée de bleu ou de noir, le blanc, Dieu, et le rouge, le Christ, il faut savoir aussi que ces trois couleurs correspondent aux trois phases du Magistére que constituent successivement l' oeuvre au noir ( la nigredo ), l' oeuvre au blanc ( l' albedo ), l' oeuvre au rouge ( la rubedo ) D' origine hermétique, le drapeau Francais porte dans ses plis la naissance de la Lumiére et sa victoire sur les ténébres.

B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1693

Mais la toute - présence alchimique ne se connait pas de frontiéres. Tous les pays de la vieille Europe en gardent le souvenir. Il serait long d' en nombrer les illustrations. On cite souvent la cadran solaire du palais Holyrood d' édimbourg, étrange icosaédre gnomonique fait d' une substance cristalline inconnue - le " Sel de Sapience " élevé au " Vitriol " - et porteur d' évidents symboles : lion couronné portant épée et sceptre, double rosier, Ange et dragon.....L' on peut parcourir encore a Prague, capitale alchimique du seiziéme siécle regroupée dans la vieille et imposante citadelle, la " Ruelle de l' Or " - Zlata Ulicka - ou marchands et fabriquants de gemmes, philtres, élixirs, talismans, tenaient boutique.....A Bruxelles, le Manneken - Pis se veut la lointaine réplique des bambins et putti urinant, qui humidifient gaiement les gravures alchimiques. L' urine, acide naturel, corrode les métaux, mais symbolise aussi l' eau mercurielle, " l' Or au blance." Enfin, c' est un véritable monument hermétique que l' on admire en la chapelle San Severo de Naples.

Dans ce décor fortement caractérisé, perdurent des objets, des coutumes de semblables origines.

Le hochet, dans la marotte est l' ancétre, est au monde des enfants ce qu' est le caducée a celui des adultes. Cet insigne médical n' est autre que l' embléme d' Hermés, dont les deux serpents entrelacés, " S' engloutissant ", dit Flamel, désignerait le Mercure et le Souffre, les deux entités fondamentales de l' Opus Alchimicum, la volalité et la fixité de la matiére qui doivent se combattre et s' unir pour produire l' Or philosophal.

Si les jeux électroniques font une sérieuse concurrence aux jeux traditionnels, ceux ci continuent leur carriére ou léguent de leurs éléments aux premiers. Ainsi du jeu de l' Oie - de la Loi qui préside a la vie, avec ses phases favorables et défavorables - dont plusieurs cases conservent des thémes achimiques : la Forét Gaste : la matiére premiére ; le Cerf Fugitif : le Mercure ; le Donjon : l Athanor ; la Grotte : les entrailles de la terre ; l épée et le Fuseau : le Solve qui sépare et le Coagula qui relie, etc.

L' alchimie n' est elle pas décrite comme un " Jeu d' enfant ?"
Et n' est elle pas aussi un " Travail de femme " comme le dit si bien Isaac le Hollandais ?

B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1699

Cosmétique, joaillerie viennent de l' alchimie égyptienne. Le rouge a lévres dérive du " Sang du dragon " qu' est le Cinabre ( ou Vermillon ), autrement dit le Sulfure de Mercure pulvérisé. Le fard des paupiéres vient du " Colyre d' antimoine ", le Kohol des arabes. Quant aux parures, bijoux, diamants, c' est aussi a l' Art alchimique qu' on les doit : les femmes ne sont pas indifférentes au Magistére des pierreries.

Non plus qu' a celui des Saveurs : ne parle t on pas d' alchimie culinaire ? C' est une patisserie d' une consommation courante en Espagne que celle, a base de pate d' amandes ( le touron ), qui a la forme de l' Ouroboros, le serpent qui avale sa queue, l' un des plus anciens symboles de l' Art Royal Gréco - égyptien.

Alchimique encore, la célébration des noces d' argent, d' Or, de diamant. Alchimique, le " Tirage " de la galette des rois. La féve qui y est enfermée figure le Soufre prisonnier de la matiére, l' Or naissant, assimilé a l' enfant Jésus dans la créche. Féve parfois remplacée par une petite poupée de porcelaine appelée " Baigneur ", ou par un poisson qui n' est pas sans rappeler l' Ichthus, monogramme Grec de Lésous Christos Théou Huios Soter, " Jésus - Christ, fils de Dieu, sauveur." Ce poisson est rond comme une sole ( jeu de mot avec Sol, " Soleil "), et petit comme le Rémora, ou échéneis. Le Rémora passait pour freiner les navires en se collant a leurs flancs. Il fut choisi a ce titre pour signifier les parties fixes de la matiére.

B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1701

Bien peu probablement se doutent de l' origine alchimique des mots qu' ils emploient : peu savent qu' ils parlent Alchémic. " Arguer " : aujourd' hui, tirer argument d' une idée, signifiait " Extraire de l' Or." " édulcorer " : affaiblir une facon de dire trop violente, signifiait adoucir avec de l' eau une matiére empreinte de Sel. " Atténuer " : amoindrir, diminuer, signifiait mettre en poudre, dégager de toute " Terrestréité." La " Panacée " : solution a tous les problémes, désignait la Pierre Philosophale qui guérit tous les maux. L' " Amalgame " : le fait d' englober artificiellement des personnes ou des concepts pour les discréditer, désignait l' alliage du Mercure et d' autres métaux liquéfiés. L' expression " Avoir une marotte " signifie avoir une idée fixe ou extravagante. Une marotte - le mot vient de Marie - désignait un sceptre surmonté d' une téte coiffée d' un capuchon coloré, garni de grelots. Elle représentait Dame Alchimie, la Sagesse déguisée en Mére folle. Les mots sont toujours la, seul leur sens a changé.

On sait que le " Vitriol " ( du bas Latin Vitriolum, " Huile de verre ") correspond aujourd' hui a l' Acide Sulfurique concentré, particuliérement corrosif. Dans un sens plus ancien, il correspondait a un alcool trés fort et de médiocre qualité. Vitioler quelqu' un, c' est le défigurer en lui lancant du Vitriol au visage. Mais en alchimie, le Vitriol, clé du processus de transmutation, est l' une des expressions de la Matiére Mercurielle.

Le sens et le contenu de l' alchimie étant aujourd' hui complétement perdus, il est curieux de voir le terme entrer dans toutes les conversations, s' installer en intrus dans les phrases, s' imposer et se multiplier. Il y est pire en effet dans la prolifération meme de ses déviations et de ses impropriétés. On parlera sans sourciller de l' alchimie du jeu d' une actrice, de l' alchimie d' une émission télévisée, de l' alchimie d' une alliance politique.

B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1708

Enfin, l' on n a jamais vraiment su l' identité précise de certains alchimistes, ce qu' ils avaient écrit, ni meme s' ils ont existé ; la part de légendes qui les ont entourés, restant entendu que toute légende est le merveilleux sécrété autour d' une vérité originelle. Parmi ceux dont certaine est l' existence, il faudra veiller a ne pas confondre les deux Philaléthe ( Eyrénée et Eugenius ), ou les deux Trévisan ( l' un de Tréves, l' autre de Trévisse ) , ou les deux Cosmopolite ( Sethon et Sendivogius ).

Ainsi nous situons nous devant un puzzle inimaginable, une espéce de casse - téte, un labyrinthe cauchemardesque ( et pourtant terriblement stimulant ) dont on ne vient a bout qu' a force d' obstination et de discernement, a travers un nombre prodigieux d' ouvrages. L' alchimie a ceci d' original et de trés moderne qu' a l' instar de l' Internet elle renvoie le chercheur d' un théme a un autre, d' un livre a un autre livre, l' éloignant toujours plus du sujet intitial, comme, dans les contes de fées, le mauvais génie entraine le héros de plus en plus loin de son but pour le perdre. C' est dire l' indispensable utilité du fil d' Arianne.

L' un des stimulants de l' alchimie est que les explications qu' on en recoit risquent d' en augmenter la complexité, et les éclaircissements, de l' obscurcir davantage. En entrant en alchimie, nous ne pénétrons pas seulement dans un domaine mystérieux, étrange, déroutant, mais dans une atmosphére, un état d' esprit aux antipodes de ceux ou notre pensée a l' habitude de se mouvoir. Le dépaysement y est total ; il est d' abord celui des chemins qui ne ménent nulle part, des clés qui n' ouvrent nulle porte, d' un temps antérieur a l' Antiquité elle meme.....Jusqu' au moment ou les élucidations se font, ou l' on commence a entrevoir de quel monde mental il s' agit. Pour se rendre familier cet esprit, il faut, comme pour les autres " Sciences sacrées ", se départir des préjugés du rationalisme et du littéralisme et se revétir de ce qui fait la mentalité dite Traditionnelle. Il faut radicalement changer de regard et de conscience, s 'éveiller a une tout autre sensibilité sans étre jamais sur d' y avoir réussi, en somme, opérer un véritable retournement intérieur. Cette transformation s' accomplit chez l' auteur a mesure qu' il rédige son étude, mais elle s' opérera aussi chez le lecteur a mesure qu' il écrit son étude, mais elle s' accomplit aussi chez le lecteur, au moment ou il le lira.


B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1735

Au cours des ages, et a mesure du développement de la mentalité moderne, l' alchimie n' a pas été épargnée de critiques, de soupcons, d' accusations multiples, voire contradictoires. Les difficultés memes qu' elle oppose au chercheur ont encouragé les esprits peu enclins aux longs efforts a la discréditer. Les trois derniers siécles, en particulier, se sont ingéniés ou acharnés a réduire l' alchimie a l' Occulte, au prélogique, a la charlatanerie. Jamais plus qu' alors, dans l' inconscient collectif, " Chimére " et " Alchimie " n' ont été équivalents. Voulant se dégager des formulations ambigues et paradoxales, des forces ensorcelantes et magiques, de la loi du secret, la pensée rationnelle a banni de son champ d' interrogation " L' Art chymique ", l' a identifié a un amas de superstitions et d' errements, en a fait au mieux l' ancétre de la chimie moderne.

B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1778

C' est un fait qu' a la lecture de certains textes, on est en droit de se demander s' ils n' ont pas été écrits par des enfants ou par des fous. Le premier procédé de transmutation Occidentale figure un traité des divers Arts ( douziéme siécle ) d' un certain moine Théophile. Celui ci explique d' une plume impavide que, pour fabriquer de " L' Or Espagnol ", il faut faire pondre deux coqs engraissés dans une chambre souterraine. Mettre des crapauds a couver les oeufs. Des poulets en sortent, auxquels poussent des queues de basilics. Les enfermer dans des vases d' Airain perforés, ou ils se nourrissent de terre fine. Les bruler entiérement. Les broyer en y ajoutant le sang d' un homme roux. Délayer avec du vinaigre ce mélange de cendre et de sang. Y passer des lames de Cuivre rouge : la préparation désagrége le Cuivre. Ainsi obtient on de l' Or.


Ce procédé perd de son ineptie s' il est interprété, comme on l' a fait, a la Lumiére d' un symbolisme reposant sur une série de correspondances. Les coqs=les Sulfates de Cuivre et de Fer ; les crapauds= le Nitrate de Potasse ; la terre fine=le Clorure de Soude ; la cendre des basilics=l Acide Sulfurique, ou l' Oxyde de Zinc ; le sang d' un homme roux=le Nitrate d' Ammoniac. Cet " Or espagnol " serait en réalité le Laiton ou l' Orichalque. Ce qu' il faut en conclure est que l' alchimie recourt sans cesse a l' énigme, au déguisement, et qu' avant d' en juger pour tout condamner, la circonspection s' impose. Encore ne s' agit il dans cet exemple que de la seule matiére. Qu' en serait il si l' on haussait le débat au - dessus de l' alchimie vulgaire ?

B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1780

Ce que n' envisagent pas les pages consacrées a la question dans l' encyclopédie. La malveillance et l' incompréhension des Jaucourt, Fontenelle, Fourcoy sont évidentes. Elles auraient pu étre pires. Maloin, qui rédige les articles " Alchimie " et " Alchimistes ", ne se montre pas d' une absolue hostilité.

C' est que meme encore au dix huitiéme siécle, l' alchimie jouit des bénéfices du doute. Une interrogation subsiste, due a la faveur ou la maintiennent les meilleurs esprits. Meme chez les intellectuels en vogue, on ne sait toujours pas vraiment si la transmutation des métaux n' est pas, au moins théoriquement, possible. On entrevoit de nos jours que l' alchimie ne peut se réduire a des élucubrations, a des croyances périmées, et que, derriére des apparences soigneusement élaborées, se dissimule une voie secréte.

Car enfin, sait on vraiment ce qu' est le véritable Art d' Hermés ?

Si l' alchimie n' était que cet amas de sottises, comment des esprits aussi éminents qu' Albert le Grand, Thomas d' Aquin, Pic de la Mirandole, Newton, Goethe, auraient pu s' y intéresser ? Comment l' homme aurait il pu vivre a ce point ignorant pendant trente siécles ?

B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1803

Dans sa préface aux fables égyptiennes et Grecques, le savant bénédictin Dom Antoine - Joseph Pernety, bibliothécaire de Frédéric deux, s' exclame : " Quoi ! Des égyptiens, des Arabes, des Chinois, des Grecs, des Juifs, des Italiens, des Allemands, des Américains, des Francais, des Anglais, etc....seraient ils donc convenus sans se connaitre, sans s' entendre, sans s' étre communiqué particuliérement leurs idées, de parler et d' écrire tous conformément d' une chimére ?" Et comment, de nos jours encore, si l' alchimie n' était que cela, pourrait elle susciter tant de débats, d' articles, de colloques, d' essais et de traductions, dans des milieux sans doute restreints, mais ou l' intelligence est encore a l' honneur, et ou l' on ne se contente pas davantage du réductionnisme des arguments scientistes que du littéralisme de l' exotisme religieux.



L' alchimie, cette inconnue......



B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1804

L' alchimie, cette inconnue.....





Les définitions l' enserrent sans jamais en rendre l' intégralité. Qu' elle soit, selon les temps et les auteurs, appelée l' Art d' Hermés, l' Art Royal, l' Art du Magistére parfait, l' Art égyptien, l' Art d' Alquemie, l' Art divin et sacré, l' Art d' Amour, elle fleurit également au sein de toutes les civilisations : mésopotamienne, égyptienne, Grecque, africaine, latine, byzantine, arabo - persane, indienne, tibétaine, taoiste, et meme mexicaine. Diversement distribuée, elle suscite moins une anthologie de formules explicatives qu' un éventail de descriptions de ses différents aspects.



Parmi lesquels :

- L' aspect artisanal : les recettes et techniques concernant l' orfévrerie, la verrerie, la métallurgie, accompagnées d' invocations incantatoires, qui rapprochent l' alchimie de la théurgie agissant sur les Dieux qui peuplent la matiére.

- L' aspect cosmologique : la reproduction a l' échelle humaine du chaos initial, de la séparation et de la réunion des éléments ; la relation des créatures aux astres et aux signes zodiacaux.

- L' aspect médical : l' iatrochimie, ou spagyrie ; la fabrication de l' Or potable ( " Baume ", " élixir de longue vie ").

- L' aspect transmutatoire : la purification des métaux vils et leur transformation en argent ( " Argyropée ") ou en Or ( " Chrysopée ").

- L' aspect hermétique : la " Philosophie " de l' alchimie, fondée sur le symbolisme et son décryptage intellectuel.

- L' aspect psychologique : la projection dans la matiére des éléments psychiques, et la transformation simultanée de la matiére et de l' opérateur.

- L' aspect spirituel : les " Noces " hermetico - mystiques permettant la réalisation de l' adepte uni a la divinité.



B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
#1836

Ces nombreuses procédures, ces " Niveaux de réalité ", reprennent, chacun a sa facon, des thémes sans cesse réitérés comme les opérations alchimiques elles memes : la loi d' analogie microcosme - macrocosme ; la théorie des " Signatures " ; celle des " Sympathies " ; les oppositions et conciliations de contraires ; le jeu des alternances et des réciprocités ; celui des " Dissolutions " et des " Coagulations "; l' accélération de la croissance des métaux et la maitrise du temps ; la corporification des esprits et la spiritualisation des corps ; l' art des justes pesées, des équilibres subtilement négociés.



B.J.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.813 secondes
Achat, Vente, Expertise de livres rares, anciens, épuisés, d'occasion et neufs spécialisés. La Librairie Arca s'inscrit dans la lignée des librairies traditionnelles.
Les visites à la librairie se font uniquement sur rendez-vous, qui seront pris de préférence par e-mail en utilisant ce formulaire ou par telephone au +32 (0)479474542
Nous cherchons en permanence pour achat des livres rares en lot ou à la pièce. N’hésitez pas à nous contacter pour une expertise gratuite.

Site Web Suivi par Le docteur web